Attaques en déni de service : Arme officielle de la Russie ?

Partager

Les attaques en déni de service font partie des armes de destruction utilisées dans le monde on-line. Rappelez-vous : En Mai 2007, l'Estonie a été la cible d'attaques numériques qui ont été attribuée à la sphère d'influence de la Russie. Certains penchaient pour des actions de type "cyber-guérilla" alors que d'autres défendaient un scénario dans lequel l'état Russe était directement intervenu.

L'information a été relayée depuis quelques jours sur de nombreux sites d'information, celle-ci a été donnée par Sergei Markov, un député de Douma appartenant au parti de Putin. Lors de l'interview donné aux journalistes, il reconnait que cette attaque a été organisée par un membre de son équipe, sans le nommer bien sûr... :-)

C'est assez surprenant : D'habitude, ce genre d'informations n'est connu que plusieurs dizaines d'années après... Est-ce de la désinformation ou cela fait-il partie d'une stratégie de communication plus globale visant à démontrer l'avance que la Russie possède dans ce nouveau théatre de guerre qu'est le monde numérique ? Sans être un expert en stratégie militaire, je me pose la question...

Quelques liens pour plus d'informations :
[1] - SANS, Internet Storm Center, Behind the Estonia Cyber Attacks, March 8, 2009
[2] - Radio Free Europe - Radio Liberty, Behind The Estonia Cyberattacks, March 6, 2009
[3] - TheRegister.co.uk, Russian politician: 'My assistant started Estonian cyberwar', March 10, 2009
[5] - Softpedia, Two-Year-Old Cyberattack on Estonia Again in the Spotlight, March 9, 2009

Jean-François Audenard

Au sein de la direction sécurité du Groupe Orange, je suis en charge de la veille sécurité et de la sensibilisation à la sécurité. Franchise, optimisme et bonne-humeur sont mes moteurs quotidiens