touchez pas à mon BYOD !

Partager

Utiliser ses équipements personnels (iPhone, iPad, mobiles Android ou autres Mac) dans un contexte professionnel est désormais une chose quasiment normale.

Ce phénomène de "BYOD" (Bring Your Own Device) est un mouvement de fond. Les entreprises sont tiraillées entre les atouts de ce modèle et les enjeux de sécurité associés. De même, les propriétaires de ces périphériques doivent rester vigilants et ne pas se laisser faire par les sociétés ou technologies un peu trop envahissantes.

technologiquement en avance

De plus en plus de personnes utilisent leurs périphériques personnels sur leur lieu de travail. Ils les utilisent pour continuer à travailler en déplacement, dans les transports ou encore depuis leur domicile. L'une des raisons de ce mouvement est que très (trop ?) souvent, ces périphériques sont plus performants et ergonomiques que les "vieilleries" mises à leur disposition par leur entreprise...

des entreprises tiraillées

Les entreprises craignent les conséquences du BYOD : cela peut se terminer par des fuites de données ou à des accès non-autorisés. Parlons franchement : est-ce que le BYOD aggrave tant les problèmes qu'il puisse être interdit par les entreprises ? La réponse est non.

Et oui, le BYOD est une opportunité en or pour les entreprises car il veut dire deux choses : une réduction des coûts IT du fait que ce soient les personnes qui achètent elles-mêmes leurs périphériques.... Mais au-delà, le BYOD améliore la productivité des personnes : il permet de "grappiller" de précieuses heures de travail sans avoir à les payer, le tout sans charges...

Au-delà d'être "in", autoriser et accompagner le BYOD est un enjeu business pour les entreprises qui, dans un contexte économique tendu, cherchent toutes les optimisations possibles. Pour plus de décryptages de ce phénomène et ses enjeux, je vous invite à lire l'article de Stewart "BYOD : pourquoi apportons-nous notre propre équipement au bureau ?"

sécuriser le périphérique BYOD : pas simple !

Sécuriser les terminaux BYOD n'est pas une chose aisée : à contrario d'un périphérique appartenant à la société, cette dernière ne sera pas en mesure de définir les conditions d'utilisation et de fixer les mesures de sécurité devant être présentes.

ce n'est plus l'entreprise qui décide

Et oui, c'est la règle : le périphérique appartenant aux personnes, il sera nécessaire d'avoir leur accord pour changer un paramétrage, installer une solution de sécurisation ou encore avoir la possibilité d’effacer ou de géo localiser le périphérique à distance.

La personne sera en mesure de reprendre le contrôle car elle n'acceptera que des solutions jugées intéressantes tant d'un point de vue personnel que professionnel... Et oui, les directions informatiques et responsables sécurité vont devoir considérer les attentes personnelles et négocier.

le VDI : la solution ultime pour sécuriser le BYOD ?

Mais est-ce que sécuriser le périphérique BYOD est la solution au problème ? Peut-être que la solution réside ailleurs... Les technologies de VDI (Virtual Desktop Interface - Virtualisation du poste de travail) comme celles de Citrix (XenDesktop ou XenApp) ou de vmware (VMware View) permettent désormais d'accéder à distance à des applications d'entreprise depuis quasiment tout type de périphériques.

Ces solutions sont désormais packagées : c'est le concept de "VDI-In-A-Box" comme l'explique Patrice Boukobza dans son article "VDI-In-A-Box by Citrix". Evidemment, il faudra assurer la sécurité de ces "centres applicatifs" ; l'article "GCN, Bring your smart phone to work; leave your data in Somalia" apportant un éclairage intéressant sur le sujet.

Le seul "hic" de ce type de technologie c'est qu'il faut avoir un accès réseau. Mais ce n'en est pas ou, plus précisément, ce n'en sera plus un prochainement. En effet les réseaux 3G sont de plus en plus performants et avec l'arrivée du LTE (ou la "4G") la couverture et les débits vont aller crescendo. Je vous encourage d'ailleurs à lire l'article de Pascal "2013, l'année de la 4G ? part.1"

conclusion

La question n'est plus au "BYOD ou pas BYOD", elle est au comment et dans quelles conditions de sécurité. Les solutions de virtualisation de postes de travail et d'applications couplées à des accès réseaux performants devraient permettre de répondre à la question.

Et vous quel est votre avis sur le sujet ?

Jean-François

Crédit photo : © Ben Chams - Fotolia.com

Jean-François Audenard

Au sein de la direction sécurité du Groupe Orange, je suis en charge de la veille sécurité et de la prise en compte de la sécurité dans le cycle de vie des produits et services. Je suis passionné par la sécurité informatique et prends énormément de plaisir à partager cette passion via des vidéos, présentations et articles. Franchise, optimisme et bonne-humeur sont mes moteurs quotidiens. Vous avez des questions, des idées, des propositions : vous savez où me trouver ! :-)