DDoS et smartphones : rien ne sera plus jamais comme avant

Partager

Jeudi dernier, je lisais  dans un article de 01net qu’un américain veut révolutionner les réseaux mobiles. Intéressant ! Il y a donc encore des choses à révolutionner dans ce monde. Allons voir la révolution… Le fameux américain est un ancien d’Apple : en une seconde, il passe du statut d’hurluberlu au statut de crédible ! La promesse est la démultiplication des capacités de bande passante en utilisant une nouvelle technologie : perso, j’ai pas tout compris mais les experts semblent la trouver intéressante. Soit.

une belle opportunité pour les DDoS

C’est là que j’ai pris la promesse au mot : un smartphone va être capable de communiquer avec une bande passante mille fois plus importante qu’aujourd’hui ! Mille fois ! Un smartphone connecté aujourd’hui à un réseau à 1 Mb/s pourrait passer à 1 Gb/s. Et là, le mot DDoS me vient tout de suite en tête. Un seul smartphone pourrait créer un DoS à lui tout seul…

la sécurité des smartphones fautive ?

Il y a fort à parier que quelques développeurs sauront rapidement mettre à disposition une application sur un store et, vu le nombre de smartphones (et donc d’utilisateurs) qui devraient être en circulation en 2018 (plus de 3 milliards selon une estimation d’ Ericson), il y a fort à parier que ce type d’application sera suffisamment téléchargée.

Si on revient à des méthodes de hacking plus traditionnelles, avec ce type de réseau mobile, les hackers vont pouvoir se frotter les mains : ils auront là un formidable terrain de jeu pour construire de gros canons à DDoS. Le récent record de DDoS fixé à plus de 400Gb/s sera largement pulvérisé ! Les hackers pourront dire merci à la non sécurisation des smartphones et à la technologie révolutionnaire du réseau mobile.

et demain ? l'internet des objets ?

L’article m’a achevé quand j’ai lu que la technologie révolutionnaire pourrait avoir un intérêt important pour le tsunami attendu des objets connectés. Là, j’ai repensé à l’article d’Eric et son frigo : les hackers vont jouer sur du velours.

2014 semble bien partie pour être l’année du DDoS. Mais avec ce genre de révolution, le DDoS pourrait devenir la menace de la prochaine décennie.

Sébastien

Crédit photo : © rangizzz - Fotolia.com

Sébastien Roncin

Au sein d'Orange Business Services, je suis marketeur ! En tant que bon marketeur, je ne connais rien à la sécurité et encore moins à la technique. Cependant, mon parcours m'a permis d'acquérir une certaine expérience sur le domaine sécurité et surtout sur tout ce qui a attrait au service. Je ne me qualifierais donc pas comme expert de la sécurité mais plutôt comme expert du service dans le domaine de la sécurité. Et je revendique cette différence : la technologie de la sécurité sans le service qui va autour ne sert à rien. Mes domaines de prédilection sont les domaines dont je suis responsable au sein d'Orange Business Services : services de sécurité de l'infrastructure et services de gestion des risques. Expérience, faits réels, synthèse et réflexion personnels sont les bases de mes écrits.