Un américain devant les tribunaux pour attaque en déni de service

Partager

Les personnes participant ou organisant des attaques en Déni de service par inondation (DDoS) à l'encontre de sites Internet vont devoir se poser des questions ou revoir leur façon de procéder.

Certains d'entre-vous se rappelleront peut-être des attaques dont le site web de la scientologie a été victime en Janvier de cette année (ComputerWorld, Hackers hit Scientology with online attack, 25 Janvier 2008) . Depuis, c'était un peu le calme plat autour de cet événement...

Dmitriy Guzner, ressortissant américain âgé de 18 ans, est actuellement poursuivi pour avoir activement participé à cette attaque. Celui-ci plaide coupable des charges qui lui sont reprochées. Il risque une peine d'emprisonnement de 10 ans ainsi qu'une amende de 37.500 dollars.
Cette attaque serait le fait d'un petit nombre de personnes se faisant appeler sous le nom de "Anonymous" ("Les Anonymes"). Les articles de TheRegister.co.uk et de Vnunet.com rentrent plus dans les détails du dossier.

L'information est intéressante à deux titres :

  1. Les "méchants" (ou du moins certains d'entre-eux) doivent quelque part répondre de leur actes
  2. Les groupes d'activistes représentent une source de risque devant être prise en compte
Jean-François Audenard

Au sein de la direction sécurité du Groupe Orange, je suis en charge de la veille sécurité et de la prise en compte de la sécurité dans le cycle de vie des produits et services. Je suis passionné par la sécurité informatique et prends énormément de plaisir à partager cette passion via des vidéos, présentations et articles. Franchise, optimisme et bonne-humeur sont mes moteurs quotidiens. Vous avez des questions, des idées, des propositions : vous savez où me trouver ! :-)