mon maas en Provence

Partager

Bonjour, c'est votre ami Boris, vous savez de MCA. Dans un précédent article, je vous ai parlé de nos innovations majeures, j'en avais volontairement omis une.

 

Reprenons un peu notre histoire, nous avons commencé comme tout le monde à écrire des petits virus, puis des vers, etc... Il a bien fallu un moment gagner de l'argent(enfin un peu plus), alors nous sommes passés dans la catégorie professionnelle et avons monté notre société. J'ai eu une première vision en regardant tous ces pc de particuliers ou d'entreprise pas assez protégés, et j'ai inventé le botnet. Idée géniale, s'il en fut. J'innovais, en effet, avant les virus ou autres malwares étaient plutôt là pour se faire remarquer, les miens tout au contraire devaient être indétectables des anti-virus (vous allez me dire, c'est facile), et de tout autre moyen d'investigation,  prenant peu de ressources cpu, il est toujours difficile de les détecter. Cela m'a permis de contrôler des réseaux de pc zombis (ou botnet) de plusieurs millions d'individus. Cette formidable puissance de calcul pouvait à la fois servir à envoyer des millions de courriels non sollicités (ou spam), ou à attaquer en vue de toucher des rançons des entreprises ou même des états. Comme toute société de service, nous louions ces réseaux à nos clients traditionnels (vous comprendrez que je ne puisse citer de références, et vous seriez d'ailleurs surpris) par tranche de 10 000 PC.

Aujourd'hui, nous possédons les botnet les plus « peuplés », j'ai eu une autre vision, celle du nuage. Effectivement, il y a quelques années j'avais acheté pour une bouchée de pain deux datacenters du KGB ultra sécurisés, l'un à Vladivostok, l'autre à La Havane. Je m'en servais surtout pour conserver nos données, aujourd'hui ils vont servir à mon projet MAAS (Malware As A Service). Nos clients, grâce à notre architecture totalement virtualisée pourront utiliser tous nos services de façons plus souples (facturation par dizaine de pc, virus ou vers à la demande ou spécifique pour une entreprise, attaque d'un site web, spam géolocalisé), et anonyme (via des comptes paypal). En plus, ce service me permet de mettre à jour tous mes réseaux de façon automatique, non pas pour télécharger les dernières contre mesures, mais plutôt le moyen de les détourner. Ce qui me permettra de conserver mon avantage compétitif (en fait tous mes principaux compétiteurs ont depuis longtemps été supprimé par nos associés) et ainsi d'être à la pointe de la technique (et accessoirement d'avoir toujours un coup d'avance).

Nicolas Jacquey
Philippe Maltere

_