Le nouveau far west

Partager

Je ne sais pas si vous avez remarqué l'histoire avec un grand H a fortement tendance à se répéter. A l'heure actuelle, la situation d'Internet me rappelle fortement la conquête de l'Ouest américain. Peut être qu'un jour nos arrières arrières petits enfants se délecteront de films sur la conquête d'Internet au début du 21e siècle.
Pourquoi cette idée m'est venue ? En fait trois événements plus ou moins récents m'ont permis de faire le rapprochement. Commençons par les méchants du film, les vilains pirates, attaquer un site web , c'est un peu comme attaquer un train. Prendre des données, c'est dynamiter un coffre,... d'ailleurs maintenant, ils ont franchi une autre étape, pourquoi vendre les données à n'importe qui, vendons les à ceux à qui elles appartiennent, et réinventons le kidnapping et la rançon. J'affabule peut être ? Que nenni, l'idée n'est pas trop récente, il existait certains types de virus qui chiffraient les données sur le disque dur de la victime, et les déchiffrait après paiement... Certains méchants viennent de faire plus fort, et ont pris en otage des données de santé de 8 millions de patients. Quand on sait, la sensibilité de ces données, elles n'ont pas de prix. En fait si, 10 Millions de dollars, à ce prix là s'est donné... Cela risque de remettre en cause les programmes de dématérialisation des données de santé dans divers pays, ou en moins prendre un peu plus de précautions. Car en fait aux Etats-Unis, c'est la deuxième fois que cela arrive en quelques mois. Et je ne parlerais pas des réseaux sociaux ou une grande manne de données personnelles circulent sans grand contrôle, de quoi donner des idées... ?

Et les gentils dans cette histoire, il y a d'abord les shérifs, totalement dépassés par les événements, trop peu nombreux, et la plupart du temps ne comprenant pas toutes les implications de la technique. C'est pourquoi une deuxième race de gentil arrive sur le devant de la scène, le chasseur de prime. Fini Josh Randall, bonjour Hackintosh345... J'affabule encore, eh non... Microsoft a annoncé offrir une récompense de 250 000 dollars pour des informations entraînant l'arrestation du ou des responsables de la diffusion du virus Conficker sur Internet. Cette somme est offerte aux habitants de tout pays, « parce que les virus sur Internet affectent la communauté d'Internet mondialement ». En novembre 2003, Microsoft avait créé un fonds de 5 millions de dollars pour alimenter de telles primes contre les codeurs de virus. Les premiers visés, Blaster (ou MSBlast) et Sobig, étaient également mis à prix 250 000 dollars. L'auteur du second court toujours ; par contre, le créateur de Blaster, un Américain de 18 ans lors de la création du virus, a été arrêté en 2003. Voilà de quoi encourager des vocations, bientôt des écoles de formation à la vie de chasseur de prime sur le réseau. Si cela ne fait pas de beaux scénarios de films pour les générations à venir, les futurs scénaristes n'auront pas une très grande imagination.

Reste la question qui tira le plus vite ?

Nicolas Jacquey
Philippe Maltere

_