La sécurité : le meilleur allié contre la crise

Partager

Il est indéniable que le contexte économique actuel a affecté les dépenses de sécurité dans les entreprises. Les dépenses en sécurité ont été réduites, comme l'ont été les dépenses des autres départements de l'entreprise. Toutefois, c'est dans les périodes difficiles que la sécurité est la plus utile.

Force est de constater que les périodes de crises s'accompagnent d'une augmentation des incidents. Aussi, les équipes sécurité sont elles plus que jamais affairées. La sécurité fonctionne donc de façon contra-cyclique par rapport à l'économie ; les équipes sécurité étant particulièrement impliquées et apportant de la valeur. C'est pour cela que les indicateurs sécurité revêtent une importance capitale. Il faut être capable de mesurer efficacement les impacts des actions sécurité afin de mettre en avant les apports de la sécurité et ce sur le plan business. Aussi, tant que la sécurité pourra montrer sa valeur ajoutée aux équipes business, elle sera perçue comme un partenaire à part entière.

Le choix, la qualité et la fiabilité des indicateurs retenus sont donc prépondérants. Ils doivent refléter aussi fidèlement que possible ce que fait la sécurité : quels sont les bénéfices pour l'entreprise, quels sont les impacts en terme de réduction des risques, de réduction des pertes... Mettre ces tendances en visibilité de l'exécutif permet d'obtenir son soutien et les fonds qui sont nécessaires au bon fonctionnement des processus sécurité dans l'entreprise.
La sécurité n'est donc pas une source de coûts, mais une richesse que l'entreprise doit savoir valoriser.

Nicolas Jacquey
Christophe Roland

Edit de l'équipe Orange Business Services : Christophe a quitté le groupe Orange depuis ses derniers articles