Google Sites API et la fuite de données sensibles

Partager

Suite à notre article sur le DataLiberationFront, Google vient d'annoncer la mise à disposition de la Google Sites API afin de faciliter la migration de sites collaboratif Microsoft SharePoint et Lotus Notes vers son service d'hébergement Google Sites.

Une initiative qui annonce les débuts d'une guerre de tranchées entre fournisseurs de services "In The Cloud" pour nos précieuses données. A contrario du contenu Internet, il s'agit ici pour Google de mettre la main sur les données internes des entreprises : Avec un Google Pack à environ 40USD/utilisateur incluant tous les outils en ligne de Google, la guerre va être rude.

En quoi ces applications "en ligne" complexifient-elles et augmentent-elles les risques de fuite de données sensibles ?

Cela repose légitimement la question de la confidentialité des informations hébergées dans le "cloud". Que diriez-vous de découvrir un beau matin que des données confidentielles concernant l'un de vos clients se trouvent en libre accès sur Internet ? C'est possible : Je l'ai vu de mes yeux eu début de cette année : Une équipe d'opérationnels en charge d'un environnement client avaient publié par "mégarde" tous les détails techniques et contacts internes sur un site "OfficeLive".

Ubiquité du navigateur pour des applications internes et externes
Toutes les applications étant "webisées", comment s'assurer qu'un employé sache qu'il consulte ou modifie sur un site collaboratif localisé sur Internet et non pas sur l'Intranet ? Hormis l'URL dans la barre du navigateur, qui reste à mon avis assez "obscure" pour de nombreux utlisateurs, rien ne l'indique explicitement. Sans en connaitre précisement les tenants et aboutissants, je ne pense pas que les concepts de "zones de confiance" soit souvent utilisés (mais je peux me tromper).

Mécanismes d'authentification trop simples pour les applications "In the Cloud"
Sauf quelques exceptions, l'authentification des utilisateurs sur des applications "in the Cloud" sont basées sur un simple couple login/password : Vos données déposées sur le cloud sont donc "de facto" exposées au risque des mots de passe faibles/triviaux ou alors c'est le même password qui est utilisé par la personne pour des dizaines de sites qu'ils soient professionnels ou personnels. Et ce n'est l'utilisation d'un certificat SSL serveur qui vont vous sauvez : Si vous en êtes là, vous êtes en zone à risques ! (C'est ce que j'appelle le "syndrome du cadenas en bas à droite").

Le mot final
Peut-être que c'est le bon moment de regarder ce que peuvent vous apporter des technos comme DLP (Data Loss Prevention) ?
En complément, sensibilisez vos utilisateurs à cette problématique et garder à l'esprit qu'interdire n'est pas la solution finale : Donnez-leur les outils et apprenez-leur à s'en servir à bon escient.

Update (29/09/2009, 14h37) : Un outil (google-sites-liberation) pour importer/exporter des sites hébergés sur Google Sites est disponible en téléchargement depuis Google Code.

Jean-François Audenard

Au sein de la direction sécurité du Groupe Orange, je suis en charge de la veille sécurité et de la prise en compte de la sécurité dans le cycle de vie des produits et services. Je suis passionné par la sécurité informatique et prends énormément de plaisir à partager cette passion via des vidéos, présentations et articles. Franchise, optimisme et bonne-humeur sont mes moteurs quotidiens. Vous avez des questions, des idées, des propositions : vous savez où me trouver ! :-)