la convergence entre les médias sociaux et la musique, source de nouveaux profits

Partager

Orange API ferme ses portes le service sera définitivement interrompu à dater du 12 septembre 2013

http://api.orange.com/fr/fermeture-orange-api

 

la vente de musique en ligne, un marché verrouillé ? Malgré une rentabilité encore faible, voire négative, en quoi le modèle des plateformes de musique en streaming est-il un modèle intéressant en matière de relation client ?

la stratégie de ces plateformes

Pour augmenter leurs profits, des sites comme Spotify ou Deezer doivent étendre leurs portefeuilles client afin de bénéficier d’économies d’échelle sur la base musicale qu’il loue aux majors du disque. Deezer et Spotify ont axé leur stratégie d’abord sur :

  1. le catalogue musical (plusieurs millions de titres accessibles)
  2. l’accès : ordinateur et mobile, avec une possibilité d’accéder aux titres hors connexion durant 30 jours
  3. les rapprochements avec les opérateurs : fidéliser le client en intégrant l’abonnement dans des offres internet et/ou mobiles.

l'apport des réseaux sociaux

Aujourd’hui les réseaux sociaux (particulièrement Facebook) semblent être une nouvelle opportunité de développement : le client d’un site comme Deezer devient un ambassadeur de celle-ci (ses écoutes sont indiquées dans le flux d’actualité avec, mentionnés, le nom de la musique et la plateforme). De plus, le partage de musique ou la recommandation directement à partir de Deezer ou Spotify est possible.

le résultat en termes de relation client

En termes de relation clients, nous assistons ici à un mode de communication auprès des utilisateurs à mi-chemin entre la recommandation type « avis consommateurs » et un abonnement à un fil d’informations type « Twitter ». La force de ce modèle est de s’immiscer totalement dans le parcours consommateurs avec un partage automatique de ses activités web.

Il peut être intéressant de travailler sur le même type de suggestion de manière à ne pas harceler le consommateur de publicités ostentatoires ou d’incitations plus ou moins fortes à consommer. La question est donc : est-ce que ce modèle marche ? Qu'en pensez-vous ? Moi, à priori, je dis oui ! :-)

Alexis Binay

Je suis consultant au sein du pôle Gestion de la Relation Client d'Orange Consulting, entité conseil d'Orange Business Services, et accompagne entreprises privées, institutions publiques et divisions d'Orange dans l'optimisation ou la refonte de leur relation client multicanal. Aujourd'hui, je travaille principalement sur les services en ligne et les réseaux sociaux.