NFC, de l’innovation au déploiement

Partager

Le cercle NFC* réunissait mercredi des professionnels du sans contact aux Jardins de l’Innovation pour faire l’état des lieux de cette technologie et découvrir des usages de services innovants.

Depuis quelques années, le monde professionnel annonce le décollage du NFC. De nombreuses PME en ont fait leur business et se sont organisées autour d’associations comme l’AFSCM (Association Française du Sans Contact Mobile) tandis que les grands acteurs du marché (opérateurs, banques, …) font avancer la standardisation des normes.

Pierre Métivier, animateur de la matinée, nous a rappelé quelques chiffres évocateurs : 2 millions de transactions NFC ont été effectuées en février tandis que le parc de mobiles et de terminaux de paiements compatibles ne cesse de se développer : 40% des clients Orange repartent de la boutique avec un téléphone compatible et selon Visa, 15 à 50% du parc de Terminaux de paiement serait prêt à basculer vers le sans contact.

Strasbourg, la vitrine opérationnelle du NFC

Alain Caffart, DSI de la compagnie des transports strasbourgeois (CTS), nous a présenté les réalisations faites à Strasbourg, ville que l’on peut considérer comme ville pionnière du NFC en France : 30% des magasins sont équipés de terminaux de paiement sans contact. La CTS a souhaité développer des services innovants sur son réseau de transport : une application permet d’acheter des titres sur son mobile et de les valider dans les transports grâce à des bornes NFC. Même sans connexion, le titre peut être validé ce qui garantit un accès aux transports rapide en toutes circonstances : plus besoin de faire la queue au guichet ! Cette ville de 500 000 habitants met également à disposition des habitants et visiteurs des tags NFC pour accéder à des informations touristiques sur les monuments de la ville. Tous ces services ne sont pas qu’une façade puisqu’ils sont désormais adoptés par la population. Les utilisateurs sont satisfaits mais le transporteur l’est plus encore : il bénéficie d’une source inestimable de données pour connaître sa clientèle !

NFC for retail

Dans le domaine du retail, Arnaud Lecat de la société Pricer et Thierry Plissonneau nous ont montré ce qu’il était possible de faire grâce à la collaboration entre Orange et Pricer qui commercialise les étiquettes électroniques déjà présentes dans nos magasins. En ajoutant une puce NFC dans ces étiquettes, on transforme le mode d’achat : grâce à l’application du magasin, le client « scanne » ses produits et présente sa liste de course en caisse pour payer. Là encore, le client gagne du temps à la caisse et le commerçant récupère toutes les données de ses clients. Avec retail API service, Orange propose à tous les commerçants d’intégrer cette technologie en supportant toute la complexité du projet.

Jacques Guérini d’Euro Information à Strasbourg nous a ensuite parlé du paiement sans contact : les cartes NFC permettent déjà de payer des achats de 20 euros mais avec le mobile, on peut envisager déjà des achats jusqu’à 300 euros grâce à une sécurité renforcée. Il annonce une simplification qui va aider au développement de ce mode de paiement comme à Strasbourg où 30% du parc est compatible. Le paiement répond à des problématiques de sécurité complexes sur lesquelles Mikaël Berrebi nous a apporté ses connaissances. En tant que Directeur commercial de FIME, sa mission est de définir les normes de certification NFC pour soumettre les mobiles à des tests de validation. La standardisation est maintenant faite mais il reste certains aspects à standardiser comme le TSM (Trusted Service Manager), la plateforme qui dépose sur la carte SIM le service NFC.

Des ateliers de démonstrations des différents services présentés nous ont permis de voir l’aboutissement de ces projets et de constater que le NFC est bien réel, 2014 sera là pour nous le rappeler !

Benoît Giraud

*organisé par Orange Business Services

crédit photo Orange Business Services

Benoit GIRAUD

Au sein de la business unit Orange Applications for Business d’Orange Business Services, je suis chargé de marketing opérationnel pour les services de la relation client. J’interviens plus particulièrement dans la valorisation de nos références clients auprès du réseau commercial.

Je prépare un master de marketing opérationnel international et suis passionné par l’automobile. Je suis de près l’évolution des usages dans ce domaine avec l’émergence de la voiture connectée.

Originaire d’Annecy et exilé à Paris, je ne résiste jamais à la tentation d’une virée dans les Alpes pour remonter sur les skis, contempler les montagnes et savourer de délicates spécialités haut-savoyardes !