[infographie] comment les Français vont-ils consommer en ligne en 2015 ?

Partager

Je vous propose de décrypter le dernier baromètre Fevad/CSA : Quelles perspectives pour le e-commerce en 2015 ?, issu d’un questionnaire auto-administré auprès d’un peu plus de 1000 individus. Cette étude passe au crible les habitudes de e-shopping des Français en 2014 et décrit l’évolution qu’elles pourraient connaître pour 2015.

premier constat : les Français veulent du changement !

En 2014, les Français ont souhaité consommer autrement :

  • consommer librement : ils ont voulu s’affranchir des contraintes horaires des points de ventes physiques
  • partager la consommation : consommer autrement c’est aussi privilégier le marché de l’occasion, le co-voiturage…
  • les Français sont également préoccupés quant à la protection de leurs données personnelles

Dans ce contexte là, voyons comment les cyber-acheteurs envisagent de consommer en ligne en 2015.  

pas de changement par contre pour les supports d'achat

Les équipements mobiles ont la cote ! La tablette devance toujours le smartphone pour l’achat online. D’après le baromètre, il n’y aura pas (ou peu) d’évolution quant aux supports utilisés entre 2014 et 2015.  

une appli, mais pour mes marques préférées !

Un tiers des e-acheteurs déclare installer les applications de leurs marques préférées sur leurs tablettes ou leurs smartphones. L’installation de l’appli est fortement corrélée au sentiment d’attachement à la marque.

le smartphone cet assistant "shopper"

Le smartphone est largement utilisé dans l’acte d’achat en ligne. Les usages sont multiples (QR Code, applications, géolocalisation in store…)

et l’utilisation des données personnelles dans tout ça ?

Les cyber-acheteurs sondés saluent l'émergence des objets connectés. La collecte des données personnelles qui en résulte reste cependant un sujet sensible. Pourtant, les internautes prennent conscience que cette dernière peut être un atout : près d'un tiers des e-acheteurs sondés se déclarent favorables à la collecte de leurs données pour recevoir des offres personnalisées.

Anne Laure