la technologie Beacon : du digital au réel

Partager

Le Beacon, présenté précédemment, est un objet connecté qui peut réveiller et envoyer des messages contextuels et localisés. Le téléphone peut recevoir des notifications en fonction de la distance avec la balise : l’interaction peut se faire de quelques centimètres à trente, quarante mètres selon les smartphones. Décryptons cette technologie ainsi que ses (futurs) usages :

contextualité

Le mot « contextuel » est ici extrêmement important. La balise Beacon n’envoie pas de notifications à n’importe quel moment. La notification n’est poussée que si le client se trouve dans un environnement particulier : il y a donc une relation Temps/Espace forte, que définit le concept Beacon. Je ne reçois l’information que si je suis au bon endroit au bon moment. La balise est alors un véritable outil pour le marketing : la marque peut informer, proposer, valoriser ses clients dans des conditions particulières. On peut aussi l'exploiter pour la sécurité ou l’authentification. Par exemple, ce n’est que lorsque je suis physiquement proche de la box que je reçois les codes wifi… Une multitude d’usages est envisageable !

proximité ou géolocalisation ?

La géolocalisation correspond au fait de localiser un point géographiquement, via des coordonnées GPS. On peut, par exemple, géolocaliser un magasin, une bibliothèque, une école…  

Concernant Beacon, il s’agit de proximité. Je suis à proximité du musée, d’une œuvre, d’un objet, dans un rayon de quelques mètres par exemple. Mais parfois, le Beacon est en mouvement : il peut être installé dans un bus, un taxi ou dans un train. Je ne reçois de notifications de ce taxi que si j’y rentre, qu’il soit au nord ou au sud de Paris.

un concept Phygital

Beacon est un concept qui fait le lien entre une information que je reçois à travers les tuyaux digitaux mais qui peut avoir une conséquence sur le monde réel. Prenons l'exemple Lafourchette qui a équipé ses restaurants partenaires de cette technologie. Imaginons que je sois dans la rue et que j'aie l'application Lafourchette. La réduction poussée sur mon téléphone me donnera sûrement envie d’entrer dans le restaurant. On aura alors une transformation, un lien direct entre le monde digital et réel : le phygital.

quand la technologie devient ubiquitaire

En prenant un peu de hauteur avec cette technologie (le Bluetooth Low Energy), on se rend compte qu'avec ce concept et les OS (iOS, Android, Windows Phone…), on peut réveiller un smartphone ! En effet, les clients peuvent recevoir du contenu qui leur correspond, en fonction de ce qu’ils font ou du lieu où ils se trouvent. Toute une intelligence informatique, un monde d’objets connectés, peut être déclenchée à la seule condition d’un mouvement ! Mais on peut très bien imaginer qu’au lieu de recevoir de simples messages sur le téléphone, tout l’environnement change : le siège de voiture se met sur votre positon préférée, la température de votre maison, votre chaîne de télévision favorite ou encore les lumières de votre salon… Le monde qui m’entoure s’adapte à moi, il change sans que je lui demande. Il me répondra sans même lui avoir posé de question !

Pour en savoir plus, c'est ici !

Guillaume Odriosolo

Source photo

Guillaume Odriosolo

J’ai rejoint le groupe au tout début de l’aventure Orange Vallée en 2008. J'ai travaillé pendant 7 ans dans l’audiovisuel où mon quotidien était de produire des programmes pour les chaînes de télévision françaises.

C’est donc sans véritable formation que j’ai appris à diriger les projets digitaux !

Aujourd’hui je dirige un produit extrêmement excitant, Orange Beacon. Je garde toujours de mon ancienne vie ce besoin d’inventer, créer non plus de nouveaux formats télé mais des nouveaux produits, concepts qui pourraient parler aux gens. Parfois on y arrive !