la fin des avis bidons avec Recommend #LeWeb

Partager

Ce matin, j’ai choisi d’écouter les pitchs des demi-finalistes de la startup competition LeWeb12. Une start up française a particulièrement attiré mon attention, Recommend. Nicolas Mendiharat, l’entrepreneur, nous a présenté son application mobile dédiée aux recommandations sociales.

le bouche à oreille

Il est parti de ce principe simple : tout le monde recommande un restaurant, donne son avis sur un achat, parle d’un séjour apprécié etc. Et cela par téléphone, au bureau, entre amis ou en famille et bien entendu sur internet !

Dans le sens inverse, avant de faire un achat, de réserver une chambre d’hôtel ou d’aller manger dans un restaurant, nous regardons les avis postés sur internet ou nous demandons à notre entourage leurs avis.

les avis bidons

Mais voilà, les recommandations de notre réseau ne sont pas référencées dans un espace dédié. Et bien souvent les avis ou les commentaires postés sur internet sont faux et malheureusement répandus ! Inutile de vous dire que c’est une pratique courante et certains internautes ignorent que ces avis sont faux.

Et ce n’est pas une chose à prendre à la légère quand on sait que la recommandation continue à jouer un rôle majeur dans la décision d’achat. 77% des internautes tiennent compte des avis et/ou des notes laissés par d’autres internautes. Et ils sont également 61% à partager des avis, des notes sur les produits achetés. Selon la Fevad, les chiffres ne font qu’augmenter depuis 2011.

Deuxième problème exposé par Nicolas Mendiharat : une fois postées, les recommandations sont perdues dans la nature. Une fois en ligne, on ne revient jamais relire son message…

le constat est amer, le verdict sans appel

Comment corriger ces problèmes aujourd’hui ? Quelle est la promesse ? Le startupeur propose l’application mobile Recommend :

  • la recommandation « offline » devient une recommandation « online » viable : un espace où je peux poster des avis, des notes, des photos sur tout type d’information,
  • des informations que je peux enregistrer, conserver et retrouver par centre d’intérêts
  • une communauté privée : des informations je peux surtout partager avec mes amis et les amis de mes amis. Seul mon réseau peut accéder à ces informations
  • les avis postés sont consultables par des personnes de mon réseau et je peux aussi consulter les recommandations de mon réseau (recommendations from people you trust)
  • les recommandations postées sont notées par mon réseau afin d’en donner la pertinence.

Son business model ? Et bien, comme beaucoup d’applications aujourd’hui, il est publicitaire au coût par clic (CPC).


Aucune confusion n’est possible avec Recommend. L’application est basée sur la confiance et la fiabilité de ses proches. Intéressant, non ?

Reste à savoir, comment les entreprises vont pouvoir gérer « cette confiance client » via l’application. Est-ce que des comptes entreprises sont prévus ? Ou est-ce que l’application sera réservée simplement aux consommateurs ? Ou bien, est-ce que c’est plutôt les employés des entreprises qui vont jouer le rôle de « commerçants publicitaires » auprès de leurs communautés ? Affaire à suivre…

L’application est disponible dès aujourd’hui en version beta via l’appstore : https://itunes.apple.com/us/app/recommend/id581172353?l=fr&ls=1&mt=8

Soraya Benali

 

Soraya Benali

Consultante social media - CM pour @Orange, j'ai animé le blog relation client durant 2 ans. Avant de rejoindre les blogs d'Orange Business Services, j'étais community manager Orange API.

Dans la vie ? Génération web... Je mange un #donut; j'aime les donuts, c'est ici que j'ai mangé des donuts... Cela vous dit quelque chose ? Un peu vieux jeu, mais ça fonctionne toujours ! Cherchez "les médias sociaux expliqué avec un donut" ;)