L'innovation digitale au service de la santé mentale ?

Partager

On parle beaucoup du potentiel des technologies numériques pour améliorer la prise en charge de patients atteints de maladies physiques chroniques, pour proposer de nouvelles approches de soins préventives et pour aider à réduire les coûts de santé en général. Il faut savoir qu’il existe un certain nombre d’applications technologies numériques, tout aussi intéressantes et susceptibles d’avoir une incidence marquée, pour aider les patients souffrant d’affections mentales. Un domaine d’innovation relativement nouveau dont nous entendons moins parler mais qui mérite également notre attention.

La charge économique, sociale, médicale et émotionnelle des maladies mentales

Les maladies mentales constituent une part significative des pathologies. L’Organisation mondiale de la Santé estime que la santé mentale compte pour près de 20% des maladies et qu’un individu sur quatre (dans la région européenne de l’OMS) sera affecté par des problèmes de santé mentale à un moment donné de sa vie. Selon un rapport de 2010, près de 40% de la population européenne souffrirait d’un trouble mental. Soit 164,8 millions de personnes, correction faite de l’âge et de la comorbidité.

Il est difficile, pour ne pas dire impossible, d’évaluer l’ampleur de l’impact sociétal et émotionnel des problèmes de santé mentale ; les statistiques en donnent un tableau incomplet car bon nombre d’individus souffrant de troubles mentaux ne demandent aucune aide par peur d’être stigmatisés ou discriminés, ou en raison d’expériences de soins négatives. L’étendue réelle du problème est sous-estimée, certains groupes d’âges n’étant pas pris en compte et un nombre limité seulement de troubles étant inclus dans le processus de collecte des données.

L’évaluation de l’impact économique des troubles de santé mentale est plus que complexe. Selon un rapport de 2010, les coûts directs (soins) et indirects (par ex. perte de productivité individuelle) mondiaux des problèmes de santé mentale s’élèveraient à 2 500 milliards de dollars !

L’innovation digitale au service de la santé mentale ?

Un certain nombre d’efforts novateurs sont déployés pour déterminer si les technologies numériques peuvent aider à réduire ce que l’on qualifie de ‘retard de soin’ pour les patients qui souffrent de troubles mentaux. Par exemple, le projet E-santé mentale (eMEN), qui a été lancé en 2016, est piloté par les Pays-Bas avec des partenaires en France, en Belgique, en Allemagne, en Irlande, au Royaume-Uni. Le projet s’inscrit dans la logique des initiatives institutionnelles tels le Plan d’action européen sur la santé mentale 2013-2020 (OMS) et le Joint Action on Mental Health and Well-being (2013-2016) de la European Agency for Health and Consumers. Le consortium eMEN met en commun une expertise technologique et clinique, en matière de recherche et de recommandation politique. Financé par le programme Interreg Nord-Ouest Europe sous le volet « priorité innovation », le projet constitue une association unique d’activités dans les domaines de la recherche, du développement de produits, de la politique et de la communication. Parmi les objectifs du projet, la création d’une plate-forme de coopération transnationale afin de favoriser la connaissance, l’innovation, la réalisation de tests et l’échange de savoirs dans la mise en place de la e-santé mentale ainsi que l’augmentation des taux d’usage des solutions digitales pour la santé mentale (l’utilisation moyenne de dispositifs d’e-santé mentale n’est qu’à 8%, un pourcentage faible par rapport à d’autres secteurs de soins de santé.*)

À court terme, le projet cherche à valider au moins une nouvelle méthode de recherche à faible coût, pour tester les produits de e-santé. D’ici la fin du projet en 2019, le projet vise le lancement de 5 produits de e-santé mentale de haute qualité, accompagnés dans leur développement et testés en tant que bonnes pratiques. Ces produits concerneront la prévention, le traitement et/ou le suivi de la dépression, l’anxiété et le stress post-traumatique / traumatisme psychologique.

La santé mentale aidée des technologies numériques est un secteur émergent qui attire l’attention des cliniciens et innovateurs. Alors que les soins de santé mentale numériques n’en sont qu’à leurs balbutiements, de plus en plus d’initiatives cherchent à mieux comprendre comment il est possible d’incorporer les technologies numériques dans les plans de traitement de santé mentale traditionnels afin d’aider à soulager douleurs et souffrances.

*Utilisation moyenne en NL, FR, DE, UK, BE et IE. Source : Commission Européenne (2013)

 

Pour aller plus loin

Ma transformation en patient digital !

Allyson Kilbrai

Véritable 'News Junkie' qui a commencé son existence digitale dans l'ère pre-GUI, je suis accro aux actualités des médias qui présentent une analyse critique des affaires internationales. Au sein de l'équipe Orange Healthcare, je gère la communication à l'international et en France.