Ces nouveaux objets connectés étonnants…

Partager

Les objets connectés, c’est la grande mode, c’est le moins qu’on puisse dire : il doit en sortir environ une centaine par semaine ! Bon OK j’exagère peut-être un peu…

En tout cas, tout le monde en parle, des patients et associations de patients aux ordres médicaux, tout le monde à un avis à donner, mais qui les a réellement essayés ?  En ce début d’année et alors qu’on annonce en 2015 qu’ils devraient être plus de 4,9 milliards, il m’a semblé intéressant de faire un petit arrêt sur image sur quelques-uns des derniers objets connectés santé, aussi étonnants les uns que les autres.

de plus en plus petits


Je ne sais pas si vous vous rappelez de vos premiers téléphones portables ? Ils feraient passez nos téléphones actuels pour des lilliputiens. Et bien la miniaturisation est aussi à l’œuvre dans le domaine des objets connectés santé.

Ainsi, le tensiomètre connecté se résume aujourd’hui à un simple et discret bracelet. H2 est le plus petit tensiomètre au monde et il fait tout comme son grand frère et même plus car s’il mesure la tension, il intègre également un traqueur d’activité.

de plus en plus design


Bizarre de dire ça ? Non, car patients comme consommateurs en ont globalement marre de ces objets connectés en plastique qui ornent nos poignets… J’avoue que ma robe de soirée regarde d’un mauvais œil mon FitBit Flex vert fluo… d’ailleurs même noir je crois que ça n’irai malgré tout pas.

Je salue donc l’initiative de Withings avec sa montre Activité ou encore l’association Shine et Swarovski qui ont enfin réalisé que nous allions porter ces objets connectés tous les jours et que donc, si on travaillait un peu leur look, on les mettrait peut être un peu plus facilement.

de plus en plus smart


Enfin si je vous dis que mesurer la tension ou le nombre de pas c’est finalement un peu « vintage » en 2015 ? Et oui, cette année vous allez par exemple pouvoir mesurer vos ondes cérébrales ou analyser votre posture tout au long de la journée !

Le casque connecté Melomind va ainsi vous permettre de vous relaxer et déstresser en diffusant des sons, principalement dans les basses fréquences, accompagnés par un habillage mélodieux en fonction de son analyse de vos ondes cérébrales au niveau de la région pariétale.

Thync propose quant à lui d’utiliser le neurosignaling pour vous rendre plus joyeux… En gros l’appareil utilise des ondes électroniques ou des ultrasons pour stimuler certaines zones du cerveau et ainsi induire un changement d’humeur.

Le collier Fineck de son côté va vous aider à analyser la position de votre cou pour vous aider à adopter des postures adaptées afin d’éviter les douleurs.

Et Oku, pour terminer cette liste d’objets insolites, est un scanner de visage. Il analyse votre peau pour vous aider à mieux la traiter et donc à en améliorer l’aspect.

Vous êtes séduits ? Pas de soucis, s’ils ne sont pas déjà disponibles, tous ces objets devraient l’être sous peu… Après si la miniaturisation et la customisation me semblent indispensables pour faciliter leur diffusion large, je suis pour ma part un peu moins convaincue, qu’un jour, j’irai dans le métro avec mon casque Melomind pour me déstresser après le boulot mais… il ne faut jamais dire jamais !

Caroline.

 

crédit photo : © ChenPG
 

Caroline Crousillat

Spécialiste de la communication digitale, je donne vie à Orange Healthcare sur les réseaux sociaux jours après jours. Geekette dans l'âme, je reste à l'affut de toutes les nouvelles applications des technologies dans la santé mais aussi dans d'autres domaines.