Traçabilité ou l'Internet des objets à l'hôpital ?

Partager

Vous allez me dire encore un titre racoleur pour ce second article traitant de la traçabilité à l’hôpital.  Mais alors que dans mon précédent post, nous avons évoqué cette une tendance de fond qui va dans le sens d’une amélioration de l’efficacité de la prise en charge patient, nous allons maintenant nous attarder sur les évolutions attendues dans ce domaine

De la traçabilité des produits hospitaliers vers la traçabilité tout court…


Instaurer le suivi du patient, pourquoi pas, mais finalement ce n’est qu’une évolution naturelle de l’automatisation des process à l’hôpital quand on considère la variété des solutions de traçabilité déjà en œuvre, avec entre autres :

  • le suivi des produits dans la pharmacie centrale ;
  • le suivi et l’étiquetage des prélèvements biologiques ;
  • le suivi des immobilisations et du parc matériel en conformité avec les obligations légales ;
  • la gestion des instruments et des dispositifs médicaux au bloc opératoire ;
  • l’archivage des dossiers médicaux.

Une première étape avant l’Internet des Objets à l’hôpital ?


Et si finalement la réelle innovation dans le suivi du parcours patient était encore devant nous ? En effet, pourquoi équiper les patients à leur arrivée avec des dispositifs relativement onéreux, quand le patient est déjà porteur de sa propre solution de traçabilité ?

De plus en plus de smartphones sont nativement équipés de la technologie NFC et/ou de Bluetooth Low Energy (BLE) qui permettent d’envisager des applications et cas d’usages particulièrement intéressants.

Prenons l’exemple des balises Beacon, de plus en plus utilisées dans le commerce et la distribution. Transposées à l’hôpital, on peut imaginer une détection discrète à son arrivée du patient via son smartphone et l’application de l’hôpital qu’il aura préalablement téléchargée. Un certain degré d’interactivité serait également possible, en « poussant » vers le smartphone un message d’accueil, des informations de localisation, du contenu d’éducation thérapeutique personnalisé, etc…

Reste bien sûr à traiter les questions de sécurité de l’information, de confidentialité des données personnelles et d’interopérabilité avec les Systèmes d’Information hospitaliers, mais cela est une autre histoire…

Thomas.

 

crédit photo : © Monkey Business

 

Thomas Martinelli

Manager secteur santé chez Orange Consulting après une expérience de plus de 10 ans dans le conseil en stratégie et le dispositif médical innovant. Je suis particulièrement intéressé par l’introduction de nouveaux concepts et de technologies de rupture dans l’écosystème santé. Autant de sujets que nous avons l’occasion de couvrir pour nos clients industriels : de la définition de leurs business cases, au design et à l’implémentation de leurs projets e-santé.