quand organisation doit rimer avec simplification

Partager

Dans le cadre de l’analyse des modes opératoires de nos clients dans le but d’automatiser et d’orchestrer leur production, nous faisons souvent l’amer constat que :

  • soit les procédures n’existent pas et la connaissance métier repose sur des individus « indispensables »
  • soit les procédures existent mais sont peu suivies car trop complexes ou inadaptées
  • soit les procédures existent et sont suivies mais les délais de décisions et de réponses sont très longs et ralentissent l’activité.

un véritable frein à la gestion du changement

Cette inadéquation entre la réalité de la production, les métiers et le management est relativement courante et n’empêche pas les entreprises de fonctionner. En revanche, dès que l’on veut transposer ces usages dans un modèle informatique pour orchestrer des séquences de tâches et automatiser une partie des actions, la complexité des modes de fonctionnement devient un véritable frein à la gestion du changement.

simplifier l’organisation pour pouvoir la modéliser

Avant tout, un workflow, pour bien fonctionner, doit être simple ; ce qui implique souvent une remise en cause profonde des usages au sein de l’entreprise afin de réaliser une adéquation juste entre les métiers, l’informatique et le management.

Souvent je lis ou j’entends des réflexions sur la rentabilité économique d’une infrastructure virtualisée ou Cloud Computing. Beaucoup n’ont pas saisi que la simple transposition des usages dans un modèle informatique est rarement suffisante et qu’il faut avant tout simplifier l’organisation pour pouvoir la modéliser dans un orchestrateur. Une fois ce travail réalisé, la nouvelle solution technique choisie peut exprimer toute sa puissance au service du business et cesser d’être un frein à la croissance.

Olivier Domy

Olivier Domy

Je suis un pragmatique qui a cœur de proposer des solutions cohérentes et en phase avec un contexte client spécifique. Je travaille essentiellement autour des concepts liés à la rationalisation des infrastructures des systèmes d’information et particulièrement sur les projets de transformation des environnements utilisateurs.