#OBL12 : le cloud, la poule et l'oeuf

Partager

Le premier workshop auquel j’ai eu la chance d’assister à Orange Business Live était centré sur le cloud et nos offres. Je ne rentrerai pas dans le détail de ces dernières, vous avez notre site Web pour ça. En revanche, il était intéressant de voir que ce qui retenait l'attention des clients dans la salle était les arguments répondant à la question : « pourquoi aller vers le cloud ?»

J’imagine que c’est normal : c’est le discours classique qu’on a l’habitude d’entendre. Mais est-ce que cette question fera le cloud au jour le jour ? Est-ce que la migration vers le cloud n’est pas surtout une pression sociale ?

les innovations ont besoin du bon contexte

A priori, toutes les innovations ne sont pas bonnes à prendre à un moment donné : il n’y a qu’à regarder le Newton d’Apple... a priori c’est une tablette et ça aurait dû être un succès. Mais au début des années 1990 ce fut un échec complet. Alors que penser de toutes ces innovations qui se sont cassé une jambe à leur lancement ?

Et bien, en plus de tous les arguments commerciaux habituels, il faut le bon contexte : n’importe quelle innovation (annoncée comme révolutionnaire, bien entendu) a besoin du bon environnement pour évoluer comme ses auteurs le souhaiteraient. Donc : est-ce que le cloud a l’environnement requis ?

l’environnement du cloud : une pression sociale ?

Dans un environnement B2B, on pourrait penser que c’est aux entreprises d’être prêtes pour le cloud. La maturité IT, la situation particulière qui fait que, etc. Mais est-ce que ça appartient vraiment aux entreprises ? En effet, quand j’en parle avec des collègues, c’est surtout parce que des employés ont déjà entamé une démarche cloud que l’entreprise s’y met. Un peu comme le BYOD… (à quand le Bring Your Own Cloud ? ^^)

Après tout, quoi de plus simple que de parler avec son groupe de travail sur un réseau social privé (et online) ? Quoi de plus simple que de partager des documents online via DropBox ? Quoi de plus simple que d’installer son logiciel d’un site internet, plutôt que d’avoir chacun un CD/DVD avec chacun une licence personnelle (dont on a perdu le code, bien entendu) ?

conclusion

Donc, le cloud existe déjà et il est déjà là. Alors la vraie question est : où trouver des solutions faites pour les entreprises ? Je vous renvoie au site Web pour ces détails mais il était intéressant de voir lors de cette session à quel point la sécurité était importante (clin d’œil au Professeur Audenard).

Donc, il serait intéressant de voir avec les entreprises où elles en sont de cette pression sociale et ainsi mesurer au moins l’une des urgences à utiliser le cloud : que ce soit pour faire plaisir à ses employés (c’est toujours bon à prendre) ou pour être sûres que ceux-ci n’utilisent pas le service cloud en accès libre et n'aspire toutes leurs données !

Rémi