le cloud computing, une affaire d'experts avant tout

Partager

Il y a trois semaines, le service Cloud Computing Elastic Block Store (EBS) de la société Amazon a connu un dysfonctionnement suite a priori à une erreur humaine lors d’une opération de mise à jour destinée à améliorer le niveau global de la sécurité de la plateforme. Ce dysfonctionnement a occasionné une interruption de service pour plusieurs clients de la plateforme.

une plateforme oui ! mais bien administrée...

Cet incident soulève une problématique intéressante. Ce n’est pas la plateforme qui est mise en cause mais la manière dont elle est administrée. Le fait d’avoir une plateforme extrêmement redondée, sécurisée ne doit pas interdire d’avoir un ensemble de procédures et de vérifications à mettre en œuvre avant tous changements mineurs ou majeurs sur la structure de la plateforme.

De plus en plus d’opérateurs informatiques disent faire du Cloud Computing, mettent en avant la flexibilité et la souplesse apportée par la plateforme, la facilité de gérer le changement. Tous ces points sont vrais mais masquent une réalité. La gestion d’un changement, quel qu’il soit doit être encadrée, testé et validé avant le passage en production. Toute autre approche tient de l’amateurisme.

En cela, le Cloud Computing est avant tout une affaire d’experts ; c’est-à-dire de personnes qui ont une vue globale de l’architecture, des interactions entre les différents composants et une visibilité sur les impacts de tout changement. Le risque est d’autant plus grand sur les plateformes de Cloud Public qui par nature sont mutualisées et qui en cas de dysfonctionnement impactent un grand nombre d’utilisateurs.

Olivier Domy
 

Olivier Domy

Je suis un pragmatique qui a cœur de proposer des solutions cohérentes et en phase avec un contexte client spécifique. Je travaille essentiellement autour des concepts liés à la rationalisation des infrastructures des systèmes d’information et particulièrement sur les projets de transformation des environnements utilisateurs.