Liquidware Labs - Stratusphere

Partager

En préambule à un projet de migration de poste de travail - lourd comme virtuel - le premier chantier passe par un inventaire précis du parc et des logiciels. Beaucoup d'outils performants permettent ce type d'action, pourtant ils ont tous une lacune commune : l'inventaire est souvent statique. Quelles sont les applications réellement utilisées, comment sont occupées les ressources de mes machines, y a-t-il des problèmes de lenteur ? 
 
Toujours à la recherche d'outils performants pour nous aider dans nos missions, nous avons regardé du coté de Liquidware Labs, jeune société américaine dont on parle beaucoup en ce moment. Comment réaliser une cartographie dynamique de l'utilisation effective ? Cet éditeur répond à ces attentes avec le couple Stratusphere FIT (inventaire et audit) & Stratusphere UX (SLA, diagnostique et supervision).
 
Sur le terrain l'architecture est ultra simple, une machine centrale (HUB), disponible sous forme d'une VM pré-installée, consolide les données envoyées par les agents déployés silencieusement sur les  postes, une autre machine virtuelle analysant le réseau. La prise en main à travers une console web unifiée se fait très rapidement, et dés les premières heures un flot de données est utilisable, une analyse complète étant généralement orchestrée sur un échantillonnage de 500 postes représentatifs, pour une durée d'un mois environ.
 
La force de la suite Stratusphere FIT/UX est l'éventail des métriques remontés et la pertinence des rapports générés 
Analyse machine
Analyse applicative

Très ciblé initialement virtualisation des postes, avec la fourniture de statistiques à l'éligibilité VDI, Stratusphere est aussi très intéressant dans un projet classique de migration de poste lourd; ce logiciel devenant un redoutable outil d'analyse sur la connaissance de la réelle utilisation des applications et des ressources associées.
 
Patrice Boukobza
 
Nicolas Jacquey
Patrice Boukobza
Aujourd'hui consultant en virtualisation, et cela depuis plus de 12 ans avec une forte expérience des grands comptes, Patrice a commencé l'informatique au siècle dernier, quand internet n'existait pas encore et que les premiers réseaux de PC commençaient à voir le jour. Il a vu l'avènement de ces PC et de Microsoft en entreprise puis chez les particuliers, et a connecté les premiers modems pour surfer sur internet. 
Il garde un souvenir suranné des années "internet" avec le fameux bug de l'an 2000 où il a fait partie des équipes luttant contre cette crise potentielle, comme 10 ans plus tard il fût acteur sur le sujet de la pandémie H1N1.
Habitué des blogs (il en possède 3 personnels), il est un des contributeurs principaux du blog virtualisation d'Orange.