quel poste de travail pour demain?

Partager

Beaucoup de nos confrères ont établi des projections sur ce que sera le poste du futur, je préfère pour ma part parler plutôt du poste de demain.
En effet le futur est bien trop mouvant et capricieux pour pouvoir prédire un quelconque avenir pour le poste de travail à plus de 2-3 ans.

souvenez vous

Qui parlait de cloud il y a 5 ans, qui avait projeté que les smartphones et les tablettes auraient une telle percée actuellement, ces tablettes qui étaient bannis de l'entreprise il y a peine un an, quand aujourd'hui ces mêmes entreprises s'avouent favorables à leur utilisation. De même personne n'avait prévu que ce bon vieux Windows XP ferait de la résistance plus de 10 ans après sa mise sur le marché, sans parler du préhistorique IE6 !

Le poste de travail est une problématique schizophrénique partagée entre sa volonté d'évoluer et celle d'amortir ce qui est déjà en place, sa métamorphose ne se fait que par vagues de mutations profondes et radicales.

3 catégories d'entreprises

Il y aura je pense comme depuis longtemps les minoritaires innovateurs qui adopteront dès les premières heures les nouvelles technologies, les suiveurs qui attendront que le marché soit bien bien mur, et les réfractaires toujours à la traine. C'est souvent le cas pour les grandes entreprises, qui vont attendre la fin de support de Windows XP, en utilisant ce temps pour réaliser études, proof of concept, et quelques pilotes… mais pas de révolution de masse avant 2014/2015.

3 axes d'évolution

L'étude du cabinet Voirin Consultants sur plus de 130 entreprises et DSI mène à 3 axes d'évolutions futures autour : des applications, du collaboratif et de la mobilité.
Remarque, on ne parle plus de poste de travail!

En effet, son aspect va migrer du front end au back end. On ne proposera plus de poste de travail mais de service desk, ou de DaaS (desk as a service); peu à peu les applications vont remonter en central dans les datacenters, lieu de stockage et de partage collaboratif à la vitesse du gigabit.
On considère que sur 2010 il y a eu autant de stockage et de partage des informations que depuis la création de l'humanité, les réseaux et le partage sont en pleine explosion démographique.

Le PC ne sera plus au centre du débat, c'est l'usage et les services proposés qui vont prédominer. Connecté de n'importe où via des réseaux toujours plus rapides, le mode offline ne sera plus qu'une exception anecdotique, le cloud public, privé ou personnel sont la solution qui s'ébauche peu à peu pour le poste de demain.

qu'importe le device tant qu'on a le service!

Pour entreprise l'évolution sera de proposer et de manager des services et non plus des devices, proposés pourquoi pas en solution BYOD (buy your own device),

Patrice Boukobza

 

Nicolas Jacquey
Patrice Boukobza
Aujourd'hui consultant en virtualisation, et cela depuis plus de 12 ans avec une forte expérience des grands comptes, Patrice a commencé l'informatique au siècle dernier, quand internet n'existait pas encore et que les premiers réseaux de PC commençaient à voir le jour. Il a vu l'avènement de ces PC et de Microsoft en entreprise puis chez les particuliers, et a connecté les premiers modems pour surfer sur internet. 
Il garde un souvenir suranné des années "internet" avec le fameux bug de l'an 2000 où il a fait partie des équipes luttant contre cette crise potentielle, comme 10 ans plus tard il fût acteur sur le sujet de la pandémie H1N1.
Habitué des blogs (il en possède 3 personnels), il est un des contributeurs principaux du blog virtualisation d'Orange.