a-t-on encore besoin du mode déconnecté ?

Partager

en liminaire, qu'entend-on par mode déconnecté ?

On considère via ce mode une utilisation autonome des applications et données en dehors de toute connexion au SI.
En pratique, c'est souvent une personne nomade qui emporte en ballade avec elle un PC portable!

Pour bénéficier de ce mode, les prés requis sont:

  • d'avoir un poste de travail avec soi,
  • d'avoir les applications installées et les données utiles répliquées
  • une fois de retour au bureau, on resynchronise les données dans l'autre sens.

quelles sont les applications concernées ?

La problématique est de savoir quelles sont les applications réellement concernées par le mode déconnecté?
Pour les applications métiers classiques : base de données, ERP, CRM, SAP, Intranet, émulation vers système central, compta etc. même s'il existe un client coté PC, les données ne sont en générale qu'hébergées en central et hormis quelques fonctions d'export statique, il n'existe pas de mode d'utilisation asynchrone. Ces applications sont donc exclues du scope par nature.

Reste la bureautique et la messagerie, applications éligibles nativement au mode nomade stand-alone, la plupart des messageries ayant une synchronisation native client/serveur. A cela on peut rajouter quelques viewer de documents divers et nous avons fait le tour.

La messagerie et quelques usages bureautiques étant au cœur du sujet; aujourd'hui en regard de l'évolution des technologies et des usages : IPAD, notebook avec connexion 3G/Wifi, smartphone avec client de messagerie embarqué, … a-t-on réellement besoin de se balader avec des machines embarquant données et applications, sensibles et complexes à maintenir/synchroniser/sécuriser ?

Je vous laisse cocher votre réponse : OUI - NON

Patrice Boukobza

Nicolas Jacquey
Patrice Boukobza
Aujourd'hui consultant en virtualisation, et cela depuis plus de 12 ans avec une forte expérience des grands comptes, Patrice a commencé l'informatique au siècle dernier, quand internet n'existait pas encore et que les premiers réseaux de PC commençaient à voir le jour. Il a vu l'avènement de ces PC et de Microsoft en entreprise puis chez les particuliers, et a connecté les premiers modems pour surfer sur internet. 
Il garde un souvenir suranné des années "internet" avec le fameux bug de l'an 2000 où il a fait partie des équipes luttant contre cette crise potentielle, comme 10 ans plus tard il fût acteur sur le sujet de la pandémie H1N1.
Habitué des blogs (il en possède 3 personnels), il est un des contributeurs principaux du blog virtualisation d'Orange.