OVF, le premier standard international sur la portabilité dans le cloud

Partager

La portabilité des applications et des données a récemment été considérée par l'UE comme un élément important pour accélérer et étendre le recours au cloud dans tous les secteurs de l'économie.

Lire le communiqué de presse EUROPA "Libérer tout le potentiel de l'informatique en nuage en Europe – qu'en est-il en pratique ?"

Un format ouvert pour l'emballage et la distribution des applicatifs virtuels est spécifié à l'organisme l'organisation de normalisation Distributed Management Task Force DMTF et reconnu par l'ISO/IEC comme un premier standard international sur la portabilité entres les infrastructures de plateformes IaaS cloud.

qu'est ce que le format OVF ?

La norme Open Virtualization Format (OVF) est un format ouvert de packaging et de distribution qui spécifie comment un conteneur d'applicatifs virtuels -Virtual Appliance- devrait être déployé, géré et porté dans une machine virtuelle. Il spécifie pour un système virtuel les options de déploiement, les paramètres de configuration et les exigences de l'affectation des ressources.

La norme Open Virtualization Format (OVF)

Open Virtualization Format : la version 1.1

La version OVF 1.1/DSP0243 de cette spécification, initiée par une dizaine d'industriels du cloud, a été publiée début 2011 (sous la référence ISO/IEC 17203) comme un standard international pour la portabilité de l’infrastructure cloud.

Ce standard ouvert permet :

  • l´optimisation de la distribution des applicatifs virtuelles
  • une meilleure gestion du cycle de vie des machines virtuelles
  • le support d'une distribution sur plusieurs machines virtuelles
  • le packaging de machine virtuelle portable et indépendant de la plateforme de Virtualisation et le choix de l'Hyperviseur

Plusieurs implémentations de ce standard, avec des composants en Open Source, sont actuellement proposées par quelques industriels du cloud dans leurs systèmes de virtualisation.

une nouvelle version OVF 2.0 en cours de préparation

Le groupe de travail SVPC (System Virtualization, Partitioning, and Clustering) qui a spécifié l’OVF élabore une nouvelle version OVF 2.0 avec des nouvelles fonctionnalités pour le déplacement, l’extension - Scale-out-, le chiffrement et le partage de disque.

Cette nouvelle version intègrera aussi de multiples enrichissements :

  • enrichissement des services de réseaux comme le contrôle et la fourniture de QoS réseaux
  • enrichissement des nouveaux services tels que l'équilibrage de charge -Load Balancing- et de pare-feu -Firewall-, ainsi que la capacité à décrire un réseau de topologie complexe.

A l’ère de la nouvelle stratégie de l’Union Européen pour libérer tout le potentiel du cloud en Europe et stimuler la productivité des entreprises et des administrations grâce à l'informatique en nuage, je me pose la question sur l’adoption de cette nouvelle norme ouverte par les acteurs dominant du cloud que je trouve absents dans les organismes de normalisation.

Jamil Chawki
en collaboration avec Ruby Krishnaswamy et Frédéric Dang Tran

crédit photo : © Franck Diapo - Fotolia .com

Jamil Chawki

J'assure, depuis 2008, la coordination des activités de normalisation cloud à Orange Labs. J'ai travaillé pendant 10 ans sur le développement des réseaux optique et Internet à France Telecom et participé en 2006 au développement des activités SaaS pour les Entreprises 2.0. J'ai dirigé un opérateur de télécom  au Liban et introduit, en 2001, un service de consultation de facture sur Internet. Je suis actuellement président du groupe de travail sur la normalisation du cloud  à l’UIT-T et l’ISO IEC JTC1.