Stockage : Ne pas confondre vitesse et performances

Partager

Récemment, on m'a demandé si les performances entre les disques FC 15K sont identiques, quelque soit la volumétrie de ces disques (36 Gb, 146Gb,..., 1Tb). Même si la question peut prêter à sourire, elle illustre la confusion souvent commise entre vitesse et performances sur un système de stockage.

Bien sûr, un disque de 15 000 tours ira, quelque soit sa capacité à ... 15 000 tours ; les éléments différentiant entre les disques étant le nombre de plateaux et de têtes dans le disque. Le nombre de tours indiquant la vitesse « pure » du disque. 
Cependant, la vitesse n'est qu'un élément participant à la performance du système de stockage. Il est souvent plus intéressant de raisonner en termes IOps (entrées / sorties par secondes) qui correspondent au véritable critère de performances pour une application. 
Un système de stockage, pour une application donnée doit pouvoir délivrer un nombre minimum d'IOps pour garantir un niveau de performance en accord avec les SLA requis. La solution est de travailler sur le nombre d'axes (quantité de disques) à dédier à l'application. 
Par exemple, on sait qu'un disque FC délivre environ 150 IOps et qu'un disque flash délivre environ 18 000 IOps. Pour une application qui a besoin de 8 000 IOps et d'une volumétrie de 100 Gb, on peut envisager le scénario suivant : 54 disques de 73 Gb (5 tiroirs) pour obtenir la performance requise (IOps) ou bien deux disques flash de 73 Gb. CQFD...
Il est intéressant de constater qu'il y a eût ces deux dernières années une bascule entre une approche ancienne axée sur la recherche de la vitesse pure du système de stockage et une vision axée sur la recherche de la performance de l'application qui est beaucoup plus fonctionnelle. Cette bascule est symptomatique de ce qu'il se passe actuellement dans le monde des infrastructure, ou la vision première n'est plus nécessairement technologique mais fonctionnelle et axée sur les usages et tournée vers l'utilisateur final.
Olivier Domy

Je suis un pragmatique qui a cœur de proposer des solutions cohérentes et en phase avec un contexte client spécifique. Je travaille essentiellement autour des concepts liés à la rationalisation des infrastructures des systèmes d’information et particulièrement sur les projets de transformation des environnements utilisateurs.