VDI-in-a-BOX by Citrix

Partager

Je vous avais parlé il y a quelques temps de la solution Neocoretech qui permettait de faire du VDI poste client via une infrastructure minimale et moins chère que les solutions classiques,
Citrix vient de proposer sa réponse en se positionnant comme concurrent sur ce segment de marché, via son offre VDI-in-a-BOX, issue du rachat de KAVIZA.

la technique

VDI-in-a-BOX tourne sur XEN, VSPHERE ou HYPER-V comme hyperviseur, et permet de délivrer des desktop virtuels sans besoin SAN ou de serveurs d'infrastructure spécialisés comme le demandent les solutions classiques. Coté protocole c'est du RDP auquel on a ajouté les fonctions HDX (multimédia).
Coté consolidation, Citrix annonce 6 à 10 virtuels desktop par core, 0,5 à 1Go de RAM pour 5 à 10 IOPS pour du XP , 1,5 à 2Go de RAM pour 10 à 20 IOPS pour du W7, on est donc dans les normes  de ce que l'on rencontre habituellement. Les serveurs sont montés en ferme et les images sont stockées sur les disques des serveurs.

 

un segment de marché à adresser

L'objectif du produit est donc de pouvoir mettre en oeuvre rapidement des infrastructures VDI, avec un management simplifié et un coût réduit, une licence tournerait autour des $160.
En ciblant le secteur des PME PMI, VDI-in-a-BOX s'attaque donc directement aux solutions de type Neocoretech, mais surtout à l'offre de Vmware/Cisco/EMC² (VCE) VBLOCK Fastpath édition de Vblock 300 pour la partie poste de travail, à laquelle il s'oppose en prenant un chemin opposé, celui du software pur quand VCE propose une boite hardware + couche logicielle.

Patrice Boukobza

 

Nicolas Jacquey
Patrice Boukobza
Aujourd'hui consultant en virtualisation, et cela depuis plus de 12 ans avec une forte expérience des grands comptes, Patrice a commencé l'informatique au siècle dernier, quand internet n'existait pas encore et que les premiers réseaux de PC commençaient à voir le jour. Il a vu l'avènement de ces PC et de Microsoft en entreprise puis chez les particuliers, et a connecté les premiers modems pour surfer sur internet. 
Il garde un souvenir suranné des années "internet" avec le fameux bug de l'an 2000 où il a fait partie des équipes luttant contre cette crise potentielle, comme 10 ans plus tard il fût acteur sur le sujet de la pandémie H1N1.
Habitué des blogs (il en possède 3 personnels), il est un des contributeurs principaux du blog virtualisation d'Orange.