deuxième CloudIndex PAC : la dynamique du marché français est confirmée

Partager

Jeudi dernier, la société Pierre Audoin Consultants a communiqué les résultats du deuxième CloudIndex de l’année 2013. Si la valeur de l’Index lui-même –  446/1000 en décembre contre 443/1000 en juin – montre une étonnante stabilité, en revanche l’analyse qualitative des tendances du cloud montre clairement une accélération de l’adoption du Cloud en France.

le SaaS devient « mainstream »

Dans le domaine des applications, le SaaS devient « mainstream », avec le tiercé gagnant des applications Office et Collaboration, les applications RH et les applications verticales et métiers. Dans le domaine du IaaS c’est l’hébergement des applications et des sites internet qui est plébiscité, loin devant le Big Data et les portails utilisateurs.

parmi les obstacles les problèmes de sécurité, le manque d’applications adaptées aux métiers et la difficulté à démontrer les gains financiers arrivent en tête, suivis par les difficultés liées à la transition. Face aux problèmes de sécurité révélés par les affaires de type PRISM, avoir un prestataire cloud qui a un data center en France rallie 40% des personnes interrogées, et près d’un tiers souhaite un prestataire dont le siège social est en France, 40% des sondés estimant que disposer de clouds souverains français est bon pour l’écosystème numérique français.

Ces tendances dynamiques du marché du cloud confirment l’ accélération de la demande de services cloud, privé, privé virtuel, public et hybride dans le domaine de l’Infrastructure as a Service.

les grandes tendances

nous observons actuellement une forte dynamique pour les entreprises qui exportent vers l’Asie de disposer de solutions cloud d’infrastructure dans cette région. Les entreprises moyennes ont de plus en plus tendance à transférer leurs data centers vers un opérateur cloud pour se focaliser sur les applications liées à leur cœur de business. Nous observons une tendance similaire dans les grands ESN qui sont spécialisés dans les prestations intellectuelles. Ils recherchent des partenaires qui les accompagnent dans le management de l’infrastructure, avec des solutions très agiles et très orientées API.

Enfin, nous voyons le concept de cloud hybride prendre corps, et avec lui celui de brokerage et d’orchestration de solutions hétérogènes, par exemple de type traditionnel ou sur Openstack. Et les aspects contractuels – traçabilité des données, réversibilité des contrats, localisation des data centers, protection contre les attaques et responsabilité de l’opérateur cloud – devenir prépondérants dans nos conversations avec nos clients.

Axel Haentjens

 

Axel Haentjens

Directeur des Partenariats Cloud et Services Digitaux d’Orange Business Services, ma mission est d’animer une communauté de partenaires pour développer des propositions de valeur commune à l’intention de nos grands clients français et internationaux. Entré en 1995 dans le Groupe Orange, j’ai été successivement Directeur Stratégie et Marketing de Transpac, Directeur du Marketing de Global One, Senior Vice President Strategy d’Equant, Directeur du Marketing et de la Communication Externe d’Orange Business Services, et plus récemment Directeur Marketing et International d’Orange Cloud for Business. En parallèle à mes différentes fonctions, je gère la Communication sur la Responsabilité Sociale d’Entreprise d’Orange Business Services depuis 2006.