comment fonctionnent le licencing avec vSphere 5 ?

Partager

Sur les offres Standard, Enterprise et Enterprise +, il faut toujours à minima une licence par socket physique. En fonction de l’édition de vSphere retenue, il y a un montant maximal de vRAM associé (cf. tableau ci-dessous). Bonne nouvelle pour les très grosses configurations, la vRAM est actuellement capée à 96Gb.

licencing avec vSphere 5

qu’est-ce que La vRAM ?

Chaque licence vSphere 5 fournit un droit à une quantité maximale de vRAM. VMware défini la vRAM comme la quantité totale de mémoire configurées pour les machines virtuelles. Les quantités de vRAM permises par chaque licence sont agrégées au sein de l’infrastructure virtuelle pour former la capacité totale de vRAM de l’infrastructure.

Par exemple, si j’ai 4 licences vSphere 5 standard et 2 licences vSphere 5 enterprise, j’ai une capacité totale (en termes de licences) de vRAM de [4*32 Gb + 2*64 Gb = 256 Gb].
La répartition de la vRAM peut ensuite être répartie en fonction des besoins de l’entreprise au travers des clusters VMware, sans limitations si ce n’est celle de la licence retenu.
Par exemple, une machine virtuelle ne peut pas dépasser les 32 Gb de vRAM avec une licence standard.

VMware se réserve le droit d’auditer annuellement ses parcs clients pour vérifier le montant maximal de vRAM utilisé. La règle de calcul actuellement retenue est la moyenne journalière sur la dernière année glissante de l’utilisation de la vRAM. Ce montant ne doit pas dépasser la capacité totale de vRAM autorisée par les licences ; sinon il faudra acheter des licences complémentaires.

simulations de licences

En utilisant l’outil de simulation du volume de licences nécessaire fourni par VMware (inscription obligatoire sur partner central) à : https://na6.salesforce.com/apex/page?name=products.vsphere.licensingsimulator, j’obtiens les résultats suivants :

 licences,vRAM,vSphere 5

 Nous constatons l’influence de la quantité de RAM sur la quantité de licences. Il y a un bénéfice pour les grosses configurations au-delà de 96 Gb de RAM par hyperviseur.

1 – Il s’agit de la somme de tous les CPU (sockets) physiques présents dans l’infrastructure virtuelle.
2 – Il s’agit de la somme de toute la RAM physique présente dans l’infrastructure virtuelle.
3 – Cette édition limite la capacité totale de l’infrastructure à 3 hôtes avec 6 sockets et 192 Gb de RAM.

Olivier Domy

Olivier Domy

Je suis un pragmatique qui a cœur de proposer des solutions cohérentes et en phase avec un contexte client spécifique. Je travaille essentiellement autour des concepts liés à la rationalisation des infrastructures des systèmes d’information et particulièrement sur les projets de transformation des environnements utilisateurs.