Chrome OS : Google enfonce le Cloud !

Partager

Le 15 juin vont apparaître les premiers notebooks tournant sur Chrome OS de Google : les Chromebooks.
Je vous en avais déjà parlé ici il y a quelque temps, et aujourd'hui ACER et SAMSUNG sont les premiers à se lancer dans l'aventure du tout cloud; en effet la particularité de Chrome OS est qu'il ne s'utilise que connecté à Internet pour accéder à des applications en ligne, disponibles chez différents opérateurs.

Reposant sur un noyau Linux et le navigateur Chrome, il se veut minimaliste et hyper réactif. Selon Google, l'OS sera géré de chez Google qui maintiendra à distance les mises à jour, le but est de ne pas donner des tâches d'administration à l'utilisateur pour ne pas lui imposer "le fardeau de la gestion de l'ordinateur".

une foule de questions

Entièrement orienté Cloud et connexion Internet, ce choix très avant-gardiste suscite toutefois une foule de questions :

  • quid des données utilisateurs qui devront donc être en ligne ?
  • mode déconnecté avec utilisation d'application et données locales ?
  • compte utilisateur Google (gmail etc…) sera-t-il obligatoire ?
  • quid de l'usage en entreprise : pourra t on se connecter/s'authentifier au sein de l'entreprise?
  • pour le prix d'une machine Chromebook (350 à 500$ environ) on peut avoir un notebook sous Windows 7
  • pourra-t-on faire un double boot comme avec les machines sous Android ?
  • quels seront les prix des opérateurs pour accéder au service, et cela ne va-t-il pas plomber au final la facture (SFR annonce 15 à 35€/mois !)

Rendez-vous le 15 juin pour connaître les premières réponses.

Patrice Boukobza

 

 

Nicolas Jacquey
Patrice Boukobza
Aujourd'hui consultant en virtualisation, et cela depuis plus de 12 ans avec une forte expérience des grands comptes, Patrice a commencé l'informatique au siècle dernier, quand internet n'existait pas encore et que les premiers réseaux de PC commençaient à voir le jour. Il a vu l'avènement de ces PC et de Microsoft en entreprise puis chez les particuliers, et a connecté les premiers modems pour surfer sur internet. 
Il garde un souvenir suranné des années "internet" avec le fameux bug de l'an 2000 où il a fait partie des équipes luttant contre cette crise potentielle, comme 10 ans plus tard il fût acteur sur le sujet de la pandémie H1N1.
Habitué des blogs (il en possède 3 personnels), il est un des contributeurs principaux du blog virtualisation d'Orange.