Blockchain : de la genèse aux évolutions

Partager

La Blockchain se veut disruptive par nature. Parler de révolution n’est pas exagéré parce qu’elle a le potentiel de désintermédier des secteurs entiers autrefois très structurés. Pourtant, la Blockchain repose sur des technologies déjà existantes depuis longtemps et qui n’ont en soi rien de révolutionnaire. C’est dans la manière innovante d’articuler ces technologies que la révolution est née.
Ce premier billet de blog permet de donner un aperçu des principes de bases de cette technologie et d’aborder son évolution de sa création à aujourd’hui. Il est issu d'une série d'articles du livre blanc Blockchain qui sortira en mai 2019, proposé par Orange Consulting, entité conseil d’Orange Business Services.

La Blockchain, la 2nde révolution Internet ?

L’invention de la technologie Blockchain est souvent comparée à celle d’Internet, comme si ces deux technologies étaient unies par un lien puissant. Internet s’appuie sur les 3 éléments sous-jacents suivants : les liens hypertext, les DNS ( Domain Name Server), et le protocole IP. De manière similaire, nous pouvons constater que la Blockchain repose elle aussi sur 3 technologies : la cryptographie asymétrique, le protocole P2P et la signature numérique. Internet comme la Blockchain réutilisent des technologies existantes depuis longtemps.

Internet a permis de libérer l’information. La Blockchain permet quant à elle de libérer la transaction. Grâce à la Blockchain, il devient possible de rendre unique, fiable et traçable chaque information transmise. La Blockchain remet ainsi nativement la confiance dans la donnée. Or, quand nous évaluons le coût lié au contrôle et à la validation de l’information, il devient évident qu’Internet et la Blockchain sont deux technologies fortement complémentaires.

L’évolution de la technologie Blockchain : du Bitcoin à IOTA, en passant par Ethereum

Depuis la création du Bitcoin en 2008 par Satoshi Nakamoto, la technologie n’a cessé d’évoluer et de s’enrichir, de sorte qu’aujourd’hui nous ne comptons pas moins de 900 crypto-monnaies. Une étape majeure dans le développement de la technologie Blockchain a été représentée par la création d’Ethereum en 2015, avec une volonté d’appliquer la technologie sous-jacente au Bitcoin au-delà d’un usage monétaire. Ethereum reprend les caractéristiques de la technologie Blockchain en y ajoutant des fonctionnalités supplémentaires, notamment la possibilité de créer des contrats intelligents (« smart contracts »).

Les Smart contracts sont des logiciels qui permettent l’exécution automatique d’un contrat lorsque les échéances arrivent à terme et dont les conditions ont été clairement définies. Grâce aux contrats intelligents,la Blockchain ne se limite plus au stockage de l’information de manière statique mais prend une dimension dynamique, intelligente, autonome. Les possibilités d’utilisation des contrats intelligents se concrétiseront avec la prolifération des objets connectés. Cependant, en l’état actuel, les technologies Blockchain présentent un certain nombre d’inconvénients qui empêchent leur utilisation comme plateforme de paiement entre des objets connectés : le coût de transaction, le délai de confirmation d’une transaction (2 minutes sur Ethereum, 1 heure pour Bitcoin) et une limite du nombre de transactions par seconde (15 pour Ethereum, 3 à 6 pour Bitcoin).

Tout cela a mené à la création, en 2016, d’une autre technologie répondant aux besoins spécifiques des objets connectés, l’IOTA. Cette technologie permet de réaliser des transactions sans frais et instantanées entre les machines dans l'environnement de l’IOT. Cela signifie que même des nano paiements peuvent être réalisés à travers IOTA.

Un livre blanc pour démontrer la pertinence des projets Blockchain dans des secteurs moteurs

Au-delà de décrire ou d’éduquer à la technologie Blockchain, le livre blanc d’Orange Consulting a vocation à montrer les tenants et les aboutissants des projets déjà réalisés au sein des secteurs moteurs. C’est sous cet angle que nous avons mené notre analyse en éclairant ces initiatives sectorielles sur la base de témoignages clients et d’avis d’experts, et ainsi révéler le potentiel de la blockchain pour les entreprises de demain.

Pour aller plus loin

300x300_portrait-alex-gherghina.png
Alex Gherghina

Consultant senior d’Orange Consulting, entité conseil d’Orange Business Services, je suis passionné par l’innovation, les nouvelles technologies et de leur impact business. J’accompagne les acteurs de la Smart City dans le pilotage et la réalisation de leur projets de transformation digitale : blockchain, IoT, nouveaux réseaux mobiles, Cloud.