Blockchain : Une technologie disruptive pour le secteur de la Santé ? - Partie 1

Partager

La Blockchain, cette technologie de réseaux de transactions distribués et décentralisés, constitue un des « buzzwords » les plus actifs depuis quelques temps. Initialement utilisée dans la sphère financière (cryptomonnaies type Bitcoin), la Blockchain présente en effet un potentiel de disruption important et des perspectives intéressantes pour repenser les modèles, le fonctionnement et les services de l’ensemble des secteurs d’activité. Comment le secteur Santé et son écosystème peuvent-ils être impactés par cette technologie ?

Le secteur Santé, un candidat idéal pour la Blockchain

A bien y regarder, le secteur Santé présente des caractéristiques structurelles et conjoncturelles qui correspondent précisément aux avantages que la Blockchain peut apporter.

Tout d’abord, la Santé est un secteur où cohabitent de nombreux intervenants de natures différentes, qui ne se font pas forcément confiance et dont les intérêts sont parfois divergents (patients, compagnies d’assurances, fournisseurs de service, industriels…). Ceci peut rendre délicate la stabilisation d’un modèle vertueux de fonctionnement pour l’ensemble des parties prenantes et amener à une certaine opacité dans les jeux d’acteurs.

Ensuite, les autorités centrales de Santé (ministères, agences…), omniprésentes dans leur rôle de régulation et de contrôle de la plupart des pays, sont parfois des sources de contraintes ou de lenteurs administratives qui peuvent limiter la fluidité de fonctionnement et l’efficience du système de Santé. Il existe également un nombre important d’intermédiaires qui interviennent dans tout ou partie des activités de Santé, et qui contribuent à renforcer cette perte d’efficacité globale de toute la chaîne de valeur.

Enfin, la Santé est un secteur éminemment dépendant des données (médicales donc par nature sensibles), et des traitements ou transactions effectuées sur ces dernières. Or sur ce point le secteur présente des faiblesses et des problématiques majeures :

  • Les données de Santé sont sources de convoitises et donc de comportement potentiellement frauduleux : les risques de vols et de trafic de données de Santé (qui se revendent jusqu’à vingt fois plus cher que des données bancaires !) posent de grandes questions quant à la sécurité, à la confidentialité et à la maîtrise des données personnelles médicales. A titre d’exemple, en 2016 aux USA, 112 millions de brèches de sécurité ont été dénombrées sur près d’un tiers des bases de données de Santé, pour un coût estimé à près de 30 Mds de $ depuis 20 ans.
  • Les données de Santé, dont le volume croît de manière exponentielle chaque année, sont très souvent gérées « en silos », cloisonnées dans différents systèmes indépendants les uns des autres, et encore peu standardisées (nombreux protocoles et formats de données hétérogènes…). Cette absence d’interopérabilité se traduit par des manques de synergies entre les sources de données, des risques de pertes ou de sous-exploitation de données et in fine par un impact humain et financier considérable (estimé aux USA à environ 150 000 vies et 18,6 Milliards de dollars par an !)

L’ensemble des acteurs de l’écosystème Santé partagent des besoins et des contraintes fortes

Prouver ou garantir des identités (de patients, de médecins), contrôler les accès aux données et redonner aux patients la maîtrise de leur dossier médical, suivre ou surveiller un équipement ou un produit de santé sur une chaîne de production ou en livraison (médicaments, appareils médicaux…), accélérer des procédures administratives pour accéder à un soin ou un remboursement… L’ensemble de ces caractéristiques du secteur Santé renforce donc constamment le besoin de disposer de systèmes permettant d’optimiser la gestion des transactions et les échanges en Santé de manière plus sécurisée, plus transparente et plus efficace.

La Blockchain, au travers de sa conception, de ses principes de fonctionnement et des avantages qu’elle offre sur les transactions de données (partage transparent de toutes les transactions, sécurité, confidentialité grâce à la cryptographie, traçabilité avec le chaînage historisé et irrépudiable des blocs de transactions, absence de recours à une autorité centrale…), peut constituer une réponse à l’ensemble de ces enjeux.

Dans ce cadre, quels sont les services que la Blockchain peut proposer concrètement au monde de la Santé ? Dans la 2e partie de l’article, nous verrons qu’il existe déjà de nombreuses initiatives en la matière, et nous nous interrogerons sur leurs perspectives de développement.

Pour aller plus loin

La Blockchain fête ses 10 ans et déjà trois révolutions !
Blockchain : que peut –elle apporter au monde de la santé ?

Jean-Yves Dugardin

Je suis consultant expert au sein du secteur santé chez Orange Consulting, entité conseil d’Orange Business Services. Au gré de mes missions de conseil pour les différents acteurs de l’écosystème santé, j’ai la chance de pouvoir assister – et participer ! - à la révolution de la e-santé et à l’explosion des nouveaux usages permis par les TIC dans ce secteur vital. Je suis particulièrement intéressé par les aspects liés à la connectivité des équipements médicaux et au développement de la télémédecine.