Certaines sociétés spécialisées dans les produits de grande consommation, pressentant une crise alors que le coronavirus s’emparait de l’Asie, ont commencé à se préparer plus tôt que la plupart de leurs pairs. Ces sociétés se sont basées sur l’hypothèse que les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement s’aggraveraient et que garantir la fourniture des marchandises aux clients dans le monde entier constituerait un casse-tête majeur si une pandémie venait à être déclarée.

Le 11 mars, suite à la déclaration faite par l’Organisation Mondiale de laSanté (OMS), l’épidémie du nouveau coronavirus, ou COVID-19, a acquis le statut de pandémie. Les pays ont commencé à mettre en place des mesures de confinement et des millions de salariés qualifiés ont été contraints de travailler depuis chez eux afin de minimiser le risque de transmission et de préserver leur santé et leur sécurité.

Face à un confinement prolongé et la nécessité d’adopter le télétravail, maintenir les chaînes d’approvisionnement est devenu difficile. Si la demande a augmenté pour certains produits, les consommateurs ont perdu tout intérêt pour d’autres marchandises. Dans le même temps, l’accès au travail a été gravement perturbé. La dépendance des entreprises à l’égard des technologies pour leur résilience n’a jamais été aussi grande.

C’est pour cette raison que cette multinationale PGC a contacté Orange Business Services à la fin du mois de janvier. Voyant que la crise prenait de l’ampleur, elle a transmis à Orange une demande urgente concernant la mise en place d’un dispositif de télétravail pour des milliers d’utilisateurs répartis sur toute la planète. Pour garder une longueur d’avance sur la pandémie, les délais impartis étaient extrêmement courts.



La continuité d’activité est primordiale dans cette période sans précédent. Orange et les équipes internes du client ont travaillé en étroite collaboration 24 h/24.

 

Mettre le cloud à l’épreuve

Après discussion avec le client, Orange a appliqué des licences ICE (In Case of Emergency - en cas d’urgence) à la solution SSL mobile existante. Grâce à cette initiative, la multinationale a pu augmenter ses capacités de travail à distance pour passer de 3 500 à 11 000 utilisateurs simultanés en quelques jours seulement.

Les licences ICE ne durent que huit semaines mais elles ont permis à la multinationale de gagner du temps. Cependant, à mesure que la pandémie se propageait, il devenait évident que l’état d’urgence sanitaire serait prolongé et que les licences ICE ne suffiraient pas.

Orange a dû trouver rapidement une autre solution pour augmenter les capacités. Il était impossible d’ajouter des serveurs supplémentaires dans les Data Centers régionaux du client en raison de problèmes d’acheminement et de la fermeture de ses sites. L’équipe a donc décidé de mettre en œuvre une solution SSL virtuelle hébergée dans le cloud public Microsoft Azure de la multinationale.

Plutôt que d’héberger les fonctions clés, telles que le télétravail, sur le hub d’Orange, l’équipe Orange a créé des machines virtuelles dans le cloud Microsoft Azure. Elle a pu concevoir, construire, configurer et tester la nouvelle passerelle SSL virtuelle en quelques jours seulement, là où une mise à niveau matérielle aurait pris des mois. Trois passerelles virtuelles ont déjà été déployées et le client compte désormais 16 000 utilisateurs en télétravail, avec une disponibilité à distance de 100 %. Les licences ICE ont été désactivées et la multinationale est revenue à ses connexions SSL mobiles.

Les salariés qualifiés qui accèdent au réseau à distance utilisent Microsoft Teams ainsi que des applications professionnelles SAP. Ils peuvent également utiliser des systèmes de back-office sur mesure pour traiter les paiements des fournisseurs et la planification logistique.

Orange reproduit actuellement le même concept de spin-up virtuel dans le but de créer, pour les Amériques, une passerelle SSL virtuelle via Amazon Web Services (AWS), la plate-forme cloud sélectionnée dans cette région. Orange étudie également avec le client plusieurs options de monitoring afin de mieux comprendre l’expérience et les performances des utilisateurs finaux, tandis que les programmes de télétravail se prolongent partout dans le monde.

Continuer à répondre aux besoins de ses clients

La continuité d’activité est primordiale dans cette période sans précédent. Orange et les équipes internes du client ont travaillé en étroite collaboration 24 h/24. Elles ont pu ainsi trouver des solutions pour sécuriser les approvisionnements, la fabrication et la logistique malgré les perturbations engendrées par le COVID-19. Le client et Orange continuent de collaborer régulièrement pour garantir la continuité des activités et des chaînes d’approvisionnement tout au long de la crise.

3 500 à 11 000 utilisateurs distants en simultané en quelques jours

 

 

Pour aller plus loin