5 raisons d’opter pour une stratégie multi-Cloud

Partager

Pourquoi choisir un Cloud, quand on peut en avoir plusieurs ? En combinant des services IaaS, PaaS ou SaaS publics, privés ou hybrides, de plusieurs fournisseurs, le multi-cloud vous offre un dispositif sur-mesure. A la clé : performance, sécurité et flexibilité. Sky is the limit.

Avec le multi-Cloud, les entreprises profitent du meilleur des Clouds

Les entreprises se tournent de plus en plus vers un mode d’hébergement de leurs données et applications dans le Cloud. Selon une étude menée par Pure Storage en 2017, ce type d’hébergement est désormais retenu par 58 % des entreprises, au détriment du stockage sur site traditionnel. Cette tendance risque de se renforcer dans les années à venir puisque 57 % des entreprises souhaitent l’utiliser davantage. Cette option répond aux besoins des utilisateurs métiers, en associant performance et maîtrise des coûts. Parmi ces adeptes du Cloud, », 85 % ont déjà déployé une stratégie multi-Cloud, selon l'enquête 2017 de RightScale sur « l'état du Cloud ». Et ce, pour de nombreuses raisons !
Le plus souvent, la stratégie multi-Cloud est choisie afin de faire profiter les utilisateurs des atouts des différentes solutions Cloud, apportant chacune une réponse à un besoin métier spécifique. Le multi-Cloud permet aussi d’associer différents modèles de services. Par exemple l’IaaS (Infrastructure as a Service) pour héberger des machines virtuelles et éviter des investissements, le PaaS (Platform as a Service) pour réduire les coûts de support logiciel d’une plateforme, le SaaS (Software as a Service) pour donner accès, via une plateforme, aux applications de l’entreprise à la demande, afin de maîtriser les coûts. Le multi-Cloud est aussi une façon d’associer un Cloud privé et un Cloud public, selon le niveau de performance requis pour différents usages.

Le multi-Cloud, sécurité, coût, flexibilité : de multiples bénéfices

Passer au multi-Cloud offre à l’entreprise bien plus que la juxtaposition des atouts de chaque offre Cloud. En effet, adopter une stratégie multi-Cloud c’est, pour l’entreprise, décider de choisir en toute liberté différentes solutions Cloud, sans s’exposer à la dépendance auprès d’un fournisseur unique. De cette liberté de choix (de fournisseur, de type de Cloud, de technologie…) découle de nombreux atouts :

1. Une grande flexibilité : en optant pour le multi-Cloud, l’entreprise maximise son panel de solutions pour couvrir ses besoins actuels et à venir.

2. L’indépendance vis-à-vis de ses prestataires : en composant son SI à partir de différents fournisseurs et modèles de Cloud, l’entreprise équilibre sa relation avec ses prestataires, évitant la dépendance à l’égard d’un seul fournisseur.

3. Renforcer la sécurité de ses données. Même si le Cloud est reconnu pour sa fiabilité, des risques imprévisibles peuvent survenir : une cyberattaque à l’encontre d’un prestataire, une catastrophe naturelle impactant les data centers d’un fournisseur… En stockant ses données et applications sur différents espaces Cloud, chez plusieurs fournisseurs, dans des régions géographiques diverses, l’entreprise limite l’impact d’un tel incident. De plus, si les données sont sauvegardées sur plusieurs Clouds simultanément, leur récupération en cas d’incident est optimisée./li>

4. Rationaliser le shadow IT, ces applications ou services souscrits et utilisés sans passer par la DSI – la plupart du temps des services grand public (conversion de format de fichier par exemple) – non conformes aux standards de sécurité de l’entreprise. Et industrialiser ses composantes les plus pertinentes.

5. Ajuster idéalement le rapport performance-prix : les applications stratégiques justifient parfois de choisir la meilleure performance, pour un prix d’un coût plus élevé. Par exemple, une application sensible exigeant une très faible latence pourra être orientée spécifiquement vers des data centers à proximité des utilisateurs. Le plus souvent, le choix du meilleur rapport performance-prix se traduira par l’association d’un Cloud public retenu pour ses tarifs attractifs, et d’un Cloud privé réservé aux applications les plus exigeantes en termes de criticité des données.

Une complexité à gérer… ou à déléguer

En contrepartie de ses nombreux atouts, le multi-Cloud place la DSI face à un environnement complexe, qu’il faut savoir piloter. Selon une étude IDG Cloud Computing de 2016, 37 % des entreprises s’inquiètent de ne pas posséder les bonnes compétences pour gérer les environnements Cloud et en tirer tous les avantages. En effet, le multi-Cloud ne tiendra toutes ses promesses qu’à condition que les différents services Cloud fonctionnent avec fluidité et cohésion.

Le plus souvent, la DSI préfère alors confier la mission d’agréger ces différents services à un prestataire extérieur, en déléguant la gestion et la maintenance de ses infrastructures IT. C’est l’occasion également, pour l’entreprise, de se concentrer sur le déploiement d’une stratégie numérique globale et sur son rôle d’interlocuteur-clé, à l’écoute des métiers et des utilisateurs.

Un courtier de services Cloud peut aider à centraliser les tâches de gestion de l’environnement multi-Cloud. Avec l’approche MSI/SIAM par exemple, une équipe dédiée devient l'interlocuteur privilégié des entités opérationnelles et de l'ensemble des sous-traitants du réseau. Orange Business Services propose ce type d’accompagnement.

 

Pour aller plus loin :