Connaissez-vous les 6 écogestes pour un numérique plus responsable ?

En 2021, le numérique représente 6 à 10 % de la consommation mondiale d’électricité. Il est aussi responsable de 4 % des émissions de gaz à effet de serre. Chacun d’entre nous peut agir pour limiter ces émissions. Voici quelques bonnes pratiques pour une gestion optimisée de ses équipements et des usages plus responsables.

Ecogeste #1 : Allonger la durée de vie de son matériel

De leur production à leur fin de vie, les smartphones, tablettes et ordinateurs ont un impact considérable sur l’environnement. Garder son PC deux années supplémentaires réduirait de 50 % l’empreinte écologique liée à la fabrication du matériel*. Chaque Français renouvelle en moyenne son téléphone tous les deux ans alors que, dans la plupart du temps, celui-ci est toujours en état de fonctionner. Garder ses appareils électroniques plus longtemps est le geste le plus important pour diminuer son impact. Et parce que l’allongement de la durée de vie des équipements commence dès leur achat, nous pourrons nous référer à l’indice de réparabilité obligatoire depuis 2021. En affichant une note sur 10, cet indice informe les consommateurs sur le caractère plus ou moins réparable des produits concernés.

Source : ADEME

Ecogeste #2 : Donner une seconde vie aux équipements

Les déchets des équipements électriques et électroniques représentent 21 kg par an et par Français, mais seulement 56 % de ces déchets sont recyclés*. Comment donner une seconde vie aux appareils et ne pas multiplier les déchets ?

Première piste : en les réutilisant. Un vieux PC peut devenir un écran d’appoint pour le télétravail, et le smartphone, un lecteur mp3 ou une console de jeu grâce à ses fonctions spécifiques.

Seconde piste : en les recyclant et en achetant du reconditionné. Pourquoi ne pas demander à son entreprise d’être équipé de matériel reconditionné ? Et pour vos anciens terminaux, Orange a mis en place un programme de collecte citoyenne et solidaire, en partenariat avec Emmaüs International. Orange propose également aux entreprises de reprendre les anciens terminaux des flottes mobiles en contrepartie d’une compensation financière.

Source : ADEME

Ecogeste #3 : Réduire la consommation énergétique des appareils

Smartphones, tablettes, écrans sont des équipements très énergivores, même s’ils sont éteints. Ils demandent donc une attention particulière. Quelques idées pour réduire leur consommation ? Désactiver les applications qui utilisent le plus de données, les fonctions de localisation, le Wifi ou le Bluetooth lorsque l’on ne s’en sert pas, passer son écran en mode sombre, ou encore mettre ses appareils sur off ou les débrancher au lieu de les laisser en veille en fin d’utilisation.

Ecogeste #4 : Imprimer moins et mieux

Le développement du numérique ne s’est pas traduit pas une diminution de la consommation de papier : 25 % des documents sont toujours jetés 5 min après leur impression et 16 % ne sont jamais lus*. Chaque salarié peut contribuer à améliorer cette situation en imprimant seulement ce qui lui est utile. Selon ses besoins, il privilégiera le noir et blanc, sur du papier recyclé porteur d’un label environnemental et en recto-verso.

Source : ADEME

Ecogeste #5 : Naviguer léger

15 000 km, c’est la distance moyenne parcourue par une donnée numérique ! Apprendre à naviguer léger, c’est limiter sa consommation quotidienne de données. Cela débute par une connexion au réseau le moins impactant. Utiliser le Wifi via l’ADL ou la Fibre est par exemple moins énergivore que les réseaux mobiles. Ensuite, les vidéos consultées au bureau ou en télétravail et sur tous les écrans de petite taille peuvent l’être en basse définition. Désactiver la lecture automatique et préférer le téléchargement au streaming vidéo : cela diminue également la consommation de données.

Éliminer régulièrement les fichiers temporaires et son historique de navigation est une autre habitude efficace. Enfin, cibler ses demandes limite la sollicitation des moteurs de recherche : chaque salarié diminuera par exemple par 4 les émissions de gaz à effet de serre en allant directement à l’adresse du site recherché

Ecogeste #6 : Réduire les courriels envoyés et reçus

Plus un courriel comporte de destinataires, plus son impact augmente : de 73 grammes pour 10 personnes, il passe par exemple à 615 g pour 100 personnes*. Les salariés peuvent donc limiter les destinataires de leurs e-mails tout en optimisant la taille des fichiers transmis par la compression des pièces jointes ou le recours à des solutions de transfert pour les documents volumineux. Se désabonner des newsletters inutiles, utiliser des disques partagés, aller voir son collègue plutôt que d’envoyer un mail, autant de bonnes pratiques à mettre en place dès aujourd’hui.

Source : ADEME

Partager et mutualiser les bonnes pratiques

Orange Business Services, engagé pour un numérique responsable, vise la sobriété numérique via des économies de matériels, réseaux, énergie et le développement de bonnes pratiques avec ses collaborateurs. Des salariés mettent en place des événements pour sensibiliser leurs collègues et diffuser les écogestes : une plateforme en ligne permet de s’inscrire à ces Ateliers Numériques Responsables. Une calculette CO2 est également mise à disposition des collaborateurs pour connaitre son empreinte carbone.

Vous souhaitez vous aussi partager et mutualiser les pratiques écoresponsables au sein de votre organisation ? Téléchargez dès maintenant le kit du numérique responsable élaboré par Orange, la startup monatelier-ecofrugal.fr et l’ADEME. Vous pouvez aussi tester vos connaissances avec notre quiz et partager vos bonnes pratiques numériques sur notre espace dédié à la sobriété numérique.