Entreprises et changement : les secrets des leaders

Nous vivons une période de changement. Tout est différent depuis que la COVID-19 a plongé le monde dans une crise globale sans précédent, imposant des situations de confinements et de défis auxquelles beaucoup d'entre nous n'avaient jamais été confrontés. Ce grand bouleversement a mis en lumière le leadership de dirigeants d’entreprises qui ont dû relever tous les challenges pour maintenir la continuité d'activité et la solidité de leurs entreprises ou organisations.

L'heure est à la collaboration et à l'innovation. Le livre à peine sorti, piloté par Helmut Reisinger, directeur général d'Orange Business Services, arrive à point nommé : il réunit onze dirigeants d'organisations internationales, qui partagent leur vision et leurs expériences sur le thème de la transformation d'entreprise.

Helmut présente un travail collaboratif qui pose la question de ce qu’est une transformation réussie du point de vue des onze visionnaires interrogés. Bien qu'il ait été conçu et produit avant cette crise internationale et l'émergence de la « nouvelle normalité », ce livre véhicule des messages plus pertinents que jamais.

Pendant la crise, la collaboration entre Orange Business Services et ses clients n'a fait que renforcer la valeur de la transformation numérique pour produire des résultats commerciaux positifs. De même, la crise a de toute évidence convaincu les grandes entreprises du monde entier, que la transformation numérique est partie intégrante de leur propre évolutivité. De plus, elles ont pu vérifier que la maturité de leur transformation numérique est proportionnelle à leur résilience face aux changements imposés et à la crise.

 



La transformation des entreprises n'a rien de nouveau. Les entreprises ont toujours dû s'adapter ou initier des changements grâce à l'innovation. Ce que Joseph Schumpeter appelait la « destruction créatrice » est en réalité l'un des moteurs de la transformation d'entreprise.

 

Helmut Reisinger, CEO, Orange Business Services

 

Le concept de destruction créatrice s’applique parfaitement à la crise de la COVID-19. Elle a été destructive, puisqu’elle a chamboulé habitudes et routines en obligeant entreprises et organisations à être créatives pour maintenir la continuité de l'activité.

Au fil des chapitres, vous lirez de nombreuses citations qui donnent le sentiment d'avoir été écrites pendant la crise plutôt qu'avant. Comme cette phrase de Vincent Bedouin, directeur général du Groupe Lacroix (France) qui correspond en plein à la réalité de la situation actuelle :
« La transformation d'une entreprise doit s'ancrer dans la réalité et non dans une approche idéaliste. » (P. 143)

La réalité peut changer. Et c'est ce qui s'est produit lors du premier semestre de cette année, de façon radicale et rapide. Les dirigeants d'entreprises ont dû faire face à un paysage transformé, auquel eux-mêmes et leurs entreprises ont dû s'adapter.

Afin de survivre et de prospérer dans un environnement commercial radicalement différent, une vision ambitieuse doit être soutenue par un plan audacieux mais réaliste. Comme l’affirme Anneka Gupta, présidente de LiveRamp (États-Unis) :
« Le défi d'un dirigeant consiste à transformer la vision en action… Traduire cette vision en action concrète, afin d'obtenir la valeur incarnée par la vision, représente le véritable défi auquel tout dirigeant doit faire face. » (P. 175)

Bien que le fait de travailler dans un bureau ait été balayé du jour au lendemain avec un vrai risque de désintégration de l’esprit d’équipe, la crise a bien souvent créé un sentiment d'unicité et de solidarité au sein des communautés, et certaines entreprises ont également réussi à développer ce sens si important d’objectifs partagés au sein de leurs organisations.

L’affirmation du Dr Detlef Trefzger, PDG de Kuehne + Nagel International (Suisse) corrobore cela :
« La question clé est de savoir comment l'équipe de direction et moi-même pouvons influer sur notre activité. Les personnes sont généralement réticentes à rejoindre un projet dont elles ne sont ni convaincues ni fières. Vous devez donc inspirer votre personnel et être passionné. Plus important encore : impliquez vos employés. » (P. 135)

La COVID-19 a poussé les organisations à la limite, et certaines risquent de ne pas parvenir à s'adapter à la nouvelle normalité. S'adapter signifie changer et une fois encore, les mots d'Yves Daccord, PDG du Comité international de la Croix-Rouge (Suisse) semblent avoir été prononcés pour cette période :
« Je ne crois pas au changement simplement pour le changement et je ne crois pas non plus que la transformation ne soit qu'un mot à la mode. Je pense plutôt que le changement et la transformation sont une question de survie. » (P. 104)

Toujours à propos de la transformation, les mots de Phillip Bradley, directeur général exécutif, GHD Group (Australie) s'appliquent eux aussi parfaitement à la situation actuelle :
« Personnellement, j'aime souligner l'aspect non linéaire de la transformation. Le changement peut être inévitable, mais la transformation implique d'emprunter un autre chemin ou de sauter une ou plusieurs étapes de son évolution. »

Finalement, ce qui ressort de ces pages, dans lesquelles ces leaders d’entreprises partagent leur vision de la transformation, c’est le bon sens de leurs conseils face aux défis auxquels sont confrontées les entreprises dans le monde. Le message est clair : une transformation numérique correctement menée doit préparer les organisations non seulement à garantir leur croissance future, mais aussi à faire face aux situations extraordinaires. Les secrets des leaders dévoilés dans ce livre sont aujourd'hui plus pertinents que jamais.

 

 

Réunis autour d’Helmut Reisinger, onze leaders du monde entier qui ont transformé leurs entreprises avec succès livrent leurs réflexions et solutions.

Pour en savoir plus sur ce que signifie, concrètement, « transformer l’entreprise » au XXIe siècle.