Réalité virtuelle et augmentée : quelles opportunités pour la formation professionnelle ?

Partager

D'ordinaire connues pour des usages grands publics, les réalités augmentées et virtuelles constituent aussi de formidables outils pour la formation professionnelle. Immersion, baisse des couts, réplicabilité et personnalisation des formations, les bénéfices de ces technologies sont nombreux...

La formation professionnelle doit faire sa mue digitale

Avec l'évolution rapide et constante du marché du travail, se former, tout au long de sa carrière, est devenu fondamental. Malgré ce constat, de trop nombreux professionnels déplorent des formations présentielles, théoriques et descendantes, manquant parfois de mises en pratique concrètes en séance et à posteriori.

Le développement du Digital Learning (MOOC, e-learning, classe virtuelle, serious game etc.) est l'opportunité d'enrichir et dynamiser une formation présentielle encore hégémonique en France. D'après, le baromètre Cegos 2017, 72% des actions de formations sont présentielles.

Les environnements à risques (médicaux, industriels, aéronautiques, télécom etc.), fortement dépendants de ce mode de dispense, pour cause de manipulations d’appareils et outils parfois lourds, fragiles et couteux, semblent difficilement digitalisables. Les réalités Virtuelles et Augmentées changent la donne en modélisant numériquement, et à moindre cout, les environnements de travail et outils utilisés par les apprenants.

Réalités augmentées et virtuelles : des cas d'usages innovants pour la formation professionnelle

Pour rappel, la réalité augmentée (RA) est une technique permettant d’insérer en temps réel un élément 2D ou 3D dans une image réelle. L'application Pokemon Go, lancée en 2016, a popularisé cette technologie auprès du grand public en faisant apparaitre des créatures fictives dans un univers réel via le smartphone des joueurs. La réalité virtuelle (RV), en revanche, est une technologie qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un univers virtuel (généré par un ordinateur, une console de jeu ou un smartphone) et dans lequel l’utilisateur en question peut évoluer et interagir avec les éléments qui composent cet univers. Cette expérience se matérialise souvent via les casques de VR. Habituellement connues pour des usages grands publics comme le gaming, ces technologies immersives permettent aussi de révolutionner la manière de concevoir, dispenser et suivre les formations !

Formation de techniciens télécom en RA

Un technicien télécom intervient régulièrement sur des appareils volumineux et complexes. Comment une entreprise telle qu’Orange peut-elle alors former plus de 20 000 techniciens, répartis sur le territoire ?
Jusqu'à peu, il n'y avait qu'une solution: investir massivement dans des maquettes de l'appareil, permettant de s'exercer lors des sessions de formation. Une solution non optimale car couteuse, sujette aux bugs et inadaptée aux déplacements entre les différents sites de formations. L'intégration des réalités augmentées et virtuelles a pu palier ces défauts, via un dispositif alternatif proposé en complément des formations présentielles sur appareil.
Concrètement, il suffit maintenant d'une application de RA, d'une tablette et d'une affiche A3 représentant l'appareil pour dispenser une formation complète.
Equipée de la tablette, l'apprenant scanne l'affiche. Une modélisation, 3D et à l'échelle, de l'appareil apparait à l'écran. Il est alors possible de zoomer, cliquer sur des éléments interactifs, effectuer des exercices pratiques en séance et chez soi pour s'exercer ou réviser.
Retrouvez ici la démo en vidéo.

Formation de chirurgiens en RV

Plus immersive encore, la RV permet une reproduction fine des outils et appareils en plaçant virtuellement l'apprenant au sein de l'environnement de travail.
Sur ce point, le secteur de la santé est particulièrement en pointe. Confrontés aux mêmes problématiques d'infrastructures que les techniciens télécom (cout important, complexité des installations, réplicabilité difficile des sessions), les chirurgiens ont tout intérêt à adopter la réalité virtuelle pour se former.
La société Osso VR propose une plateforme leur permettant de s'exercer régulièrement par l'intermédiaire d'un casque de RV et de manettes ad hoc.
Retrouvez ici la vidéo de présentation de la société

Des bénéfices nombreux pour l'ensemble des parties prenantes

Pour l'organisme de formation :

  • Baisse des couts et réplicabilité : Former en réalités augmentées et virtuelles représente un investissement initial conséquent, mais il sera rapidement amorti. Vos formations seront, en effet, ubiquitaires (dispensés sur plusieurs sites en même temps) et facilement réplicables.

Pour l'apprenant :

  • Immersion et dimension ludique : Les technologies immersives vous permettent d'insuffler une plus grande interactivité à vos formations. Grâce aux RA et RV, le Learning by Doing n'est plus un vœu pieu !
  • Personnalisation des parcours de formation : Un chirurgien orthopédiste ne peut pas attendre tous les 6 mois qu'un patient se casse le fémur pour s'exercer sur ce type de soin. La formation en RV et RA est donc un moyen de s'adapter à l'apprenant (en l’occurrence s'exercer régulièrement et à son rythme).

Pour être pleinement efficaces, les réalités augmentées et virtuelles ne doivent pas être abordées comme un gadget sympathique et à la mode. C'est seulement en les intégrant à un parcours cohérent, mixant formation présentielles et digitales que vous pourrez exploiter tout le potentiel de ces technologies.

A vous de jouer !

Pour aller plus loin

La tablette, outil de travail incontournable des techniciens

Le numérique trace la route à la « smart logistique »

Transformation digitale : l'industrie des médias face à la révolution des usages

portrait Brian Clot
Brian Clot

Consultant au sein d'Orange Consulting depuis 2016, j'accompagne nos clients dans leurs projets de transformation digitale, en particulier sur des sujets liés à la gestion des compétences et au déploiement de solutions collaboratives et de Digital Learning.