Industrie 4.0 : Comment l’usine connectée améliore sa productivité grâce à l’IoT et l’analyse des données ?

Partager

Dans le domaine en constante évolution des nouvelles technologies liées à la collecte et au traitement des données, l’internet des objets, la data analytics, et désormais également intelligence artificielle, les services techniques jouent un rôle de plus en plus crucial, particulièrement dans le secteur de l’industrie 4.0. Ces données collectées peuvent aussi être utilisées via d’autres outils internes de l’entreprise au profit des collaborateurs. C’est ce que nous avons choisi de présenter lors du salon Microsoft experiences 2018.

Nous avons choisi de recréer une mise en situation en présentant le cas d’un industriel qui conçoit et produit des machines de filtration de l’air ambiant, à destination des bâtiments publics ou industriels. Nous montrons comment, en installant des capteurs positionnés sur les machines et connectés au réseau LoRa d’Orange, ces derniers sont capables de remonter une alerte aux salariés de l’entreprise en cas de détection d’un incident.

En permettant de remonter en temps réel les informations de l’usine, les capteurs positionnés simplifient le travail des techniciens chargés d’intervenir sur le terrain (« field services »). Les entreprises peuvent ainsi mettre en place un système de maintenance prédictive, réduire les coûts d’intervention et améliorer la satisfaction de leurs employés.

Comment l’IoT et l’analyse des données peuvent-ils aider les entreprises aujourd’hui à améliorer leur productivité ?

Nous avons beaucoup parlé ces derniers mois de la façon dont une entreprise peut, en choisissant les bons capteurs, et en les connectant sur le réseau adapté, remonter les données issues du terrain pour en tirer des informations utiles. Ces informations collectées sont précieuses, car elles nous renseignent en temps réel sur la vie de l’entreprise. Par exemple en indiquant la température ou le taux d’humidité dans un entrepôt, le niveau de déchets dans une benne à ordure, le nombre de places disponibles sur un parking… c’est ce qui est si intéressant justement avec l’IoT et la data analytics : le champ des possibles est très vaste, et concerne de très nombreux secteurs.

Justement, que deviennent les données une fois collectées ?

Les capteurs positionnés sur la machine sont capables d’analyser l’air (CO2, COV, température, humidité…) et restituent des données de fonctionnements via de l’électronique embarquée (m3 d’air filtré, kW consommés, vitesse du moteur …). Ces données sont très précieuses ! En cas d’incident ou d’anomalie, l’alerte est remontée directement dans un CRM interne à l’entreprise et entraine automatiquement la planification d’intervention d’un technicien sur place. Le gestionnaire de l’usine, lui, est prévenu directement par e-mail. Le gain de temps est réel, le travail de l’employé sur le terrain s’en trouve simplifié.

Les données peuvent également être remontées aux employés via l’intranet de l’usine. Ils peuvent ensuite contacter le chatbot interne pour ouvrir un ticket d’incident. L’intérêt du chatbot, dans cet exemple, c’est qu’il peut répondre de façon simple, efficace et personnalisée aux requêtes qui lui sont soumises, pour donner de l’information ou pour notifier un problème, à toute heure.

En complément de la captation automatique de la donnée via des dispositifs matériels, le ressenti humain collecté via un assistant personnel de ce type est également important pour permettre de réagir de manière plus efficace et adaptée afin d’améliorer la satisfaction de ses clients, ou, dans ce cas précis, des employés.

En plus d’améliorer le service rendu au gestionnaire de l’usine, ce procédé permet de réduire les couts de maintenance directs ou indirects (si la maintenance est sous-traitée par exemple).

Quels usages pouvons-nous imaginer demain ? Quid de l’IA ?

Les usages liés à la remontée et au traitement des données sont en plein essor, mais nous pouvons d’ores et déjà nous projeter et imaginer l’usine de demain. Grâce à une couverture réseau adaptée aux besoins de l’industriel, une fiabilité absolue de la connectivité et des objets connectés, et des coûts maitrisés, en combinant IOT (capteurs, appareils, boutons…), données et Intelligence Artificielles (bots, Processus d’automatisations robotisés, langage naturelle…), l’entreprise de demain pourra bénéficier de nombreuses améliorations, dans son fonctionnement ou auprès de ses salariés.
Elle pourra :

  • Proposer de meilleures conditions de travail sur site : par exemple, via un éclairage, un chauffage et un contrôle de l’humidité intelligent pour un confort optimal, tout en assurant une démarche plus écologique et de réelles économies d’énergie.
  • Soulager et accompagner les employés : en les libérant des tâches, parfois simples et répétitives, mais qui peuvent être automatisées, pour se concentrer sur des tâches plus importantes.
  • Améliorer les conditions de travail des salariés: en proposant des services simplifiés et des interfaces dématérialisées (réservation automatique de salles, détection des places inoccupées dans les bâtiments…)
  • Garantir la sécurité et la sureté : via des capteurs intelligents qui permettent un contrôle d’accès sécurisés, mais aussi l’alerte sur détection d’avaries ou d’incidents.
  • Développer une politique RH vertueuse : Les salariés pourront aussi bénéficier de recommandations, de conseil s et de plans de développement personnalisé.

Bien entendu, toutes ces avancées ne peuvent être déployées qu’en s’assurant d’agir de manière responsable et éthique, et en développant ces nouveaux usages en conformité avec la législation et règlementation en matière de traitement des données collectées et services mises en place.

Pour aller plus loin :

portrait Olivier Taraba
Olivier Taraba

Customer Success Manager et P-seller Dynamics 365 au sein d’Orange Business Services depuis 10 ans, je suis un pionnier de l’ère des applications métiers orientés clients. Je prodigue mes conseils à nos clients pour faire de leur transformation digitale un catalyseur de la valeur de l’entreprise.