Comment faire de la co-innovation un levier de succès pour votre entreprise ?

Partager

La révolution numérique transforme tous les secteurs d’activités, les changements sont toujours plus rapides et proviennent de toutes parts. Dans un monde où chaque entreprise doit relever le défi de la transformation digitale, il est de plus en plus difficile de rester compétitif en innovant seul.

Le nombre de partenariats de co-innovation entre les entreprises et leurs clients, fournisseurs, concurrents et des universités ou start-up augmente sans cesse. . Afin de créer les produits et services de demain, toujours plus intégrés et intuitifs, les entreprises recherchent leurs nouvelles idées aussi bien en externe qu’en interne. La co-innovation – qui implique le partage des risques, des profits et inclut généralement l’élaboration de plans de commercialisation conjoints – constitue une approche de plus en plus privilégiée.

Augmentation continue des partenariats de co-innovation

Le nombre de partenariats de co-innovation entre les entreprises et leurs clients, fournisseurs, concurrents et des universités ou start-up augmente sans cesse. Quelles en sont les clés de la réussite ?

« La révolution numérique transforme tous les secteurs d’activités, les changements sont toujours plus rapides et proviennent de toutes parts. Dans un monde où chaque entreprise doit relever le défi de la transformation digitale, il est de plus en plus difficile de rester compétitif en innovant seul. Afin de créer les produits et services de demain, toujours plus intégrés et intuitifs, les entreprises recherchent leurs nouvelles idées aussi bien en externe qu’en interne. La co-innovation – qui implique le partage des risques, des profits et inclut généralement l’élaboration de plans de commercialisation conjoints – constitue une approche de plus en plus privilégiée.

Comme l’a récemment souligné Frank Gens, Chief Analyst chez IDC : « la capacité à produire le maximum de solutions digitales constituera le challenge pour les entreprises de l’économie numérique. Ignorer la co-innovation n’est plus une option. »

Les bénéfices sont clairs. En introduisant de nouvelles perspectives et compétences grâce à des partenaires extérieurs variés, vous serez en mesure d’anticiper et de répondre rapidement aux besoins en constante évolutions des consommateurs partout dans le monde. Les technologies ont atteint un tel degré de spécialisation que personne ne peut aujourd’hui s’offrir le luxe de tout réaliser au plus haut niveau d’excellence. Il faut s’y associer pour y parvenir.

 

La co-innovation permet de créer plus rapidement des produits et services innovants

Anne-Sophie Lotgering, directrice Marketing et Digital/ Chief Marketing and Digital Officer chez Orange Business Services, explique : « La co-innovation aide les entreprises à faire appel à des partenaires aux profils diversifiés et à un écosystème d’expertises clients, y compris des start-up, apportant des idées fraîches, nouvelles, pour combler les déficits de connaissances et leur permettre de créer plus rapidement des produits et services innovants qui sauront rencontrer leur public. »

Par exemple, les constructeurs automobiles ont compris qu’il est plus bénéfique de s’associer à des entreprises spécialisées en technologie avant de se lancer sur le marché de la voiture autonome, hybride ou de la mobilité urbaine. Ces associations peuvent se faire pour un unique projet ponctuel. Dans d’autres cas une entreprise commune est créée (comme BMW et Daimler l’ont fait) destinée à la co-innovation.

Le secteur financier, connaît lui aussi la montée en puissance de l’ouverture des écosystèmes bancaires. Le recours à des APIs (interfaces de programmation) ouvertes permet à des développeurs externes de concevoir des applications et des services autour de ceux des institutions financières et aussi d’accroître les possibilités de transparence pour les titulaires de comptes. Recourir à des APIs permet d’accéder à ses informations bancaires en temps réel, offrant aux clients de nouvelles fonctionnalités pour effectuer des transactions, économiser et placer leur argent. Les clients pourraient également bénéficier de meilleures conditions d’emprunt, les prêteurs pouvant accéder à l’historique de leurs transactions et déterminer le niveau de risque associé.

Orange a une longue histoire avec la co-innovation. Par exemple, le groupe a co-développé un système de surveillance du carburant basé sur l'IoT, avec l'opérateur de flotte de pêche russe Dobroflot, afin d'optimiser la consommation des navires et de prévenir l'utilisation non autorisée d’hydrocarbure. La moitié des coûts d’exploitation d’un navire étant liés au carburant, cette innovation a un impact positif sur le résultat net de Dobroflot grâce aux économies réalisées.

Autre exemple, un chatbot pour l’automatisation de nombreuses tâches des centres d’assistance technique, co-développé par la Croix Rouge Internationale et Business & Decision, une entité d’Orange Business Services. Pour stopper les tentatives d’hameçonnage qui auraient trompées les autres mécanismes de protection IT, le groupe a également contribué, en partenariat avec une grande compagnie pétrolière, à la création d’un outil d’analyse automatisé des e-mails suspects, qui efface automatiquement ces derniers de la boite de réception des employés ...

 

Que rechercher chez un partenaire de co-innovation ?

La co-innovation est presque à l’opposé de l’approche traditionnelle de développement de produits et services clé-en-main. Précédemment, on avait tendance à supposer que chacun comprenait la problématique à résoudre pour un projet. En réalité, les frontières d’un problème peuvent être floues, et il peut y avoir de multiples façons de le résoudre tout en étant capable d’anticiper les nouvelles problématiques qui se poseront aux clients.

Une approche de type CX/UX (expérience client et expérience utilisateur), consistant entre autres à cartographier le parcours client, est un point de départ indispensable à un programme de co-innovation. Il est en effet essentiel d’être à l’écoute de ce que le client a à dire, y compris ce qui est déconcertant.

 

Travailler avec des start-ups

Pour une grande entreprise c’est une préoccupation, d’être certaine qu’une start-up soit suffisamment solide pour rester un partenaire sur du long terme et être capable monter en puissance pour répondre à l’évolution de ses besoins. C’est la raison pour laquelle Orange Fab identifie les start-ups avec les technologies de pointe les plus mûres et réalise des audits avancés, tandis qu’Orange Digital Ventures investit dans les jeunes entreprises les plus prometteuses à travers le monde.

À titre d’exemple, la start-up Smartly.ai, spécialisée dans l’IA pour chatbots, initialement accélérée par Orange Fab a maintenant rejoint Orange Cloud Starter. Le groupe a déjà co-développé des chatbots personnalisés, notamment pour la Présidence de la République et la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.

 

Open Labs pour penser out of the box

Un « open lab » offre un réel intérêt pour les entreprises. En effet, la création de cet espace de rencontres favorise la créativité, l’innovation et la collaboration. Le constructeur automobile BMW dispose aussi d’un laboratoire de co-création où ses clients peuvent partager leurs idées et devenir partie-prenante du développement de nouveaux concept cars.

 

« En étant dès le départ force de proposition au sein du projet, tout le monde se sent plus investi, plus responsable. Cela permet de construire une relation plus forte, plus durable et plus féconde entre les parties concernées », explique Anne-Sophie Lotgering.

Orange possède 14 centres de R&D à travers le monde, y compris Orange Gardens à Paris. La création des open lab n’est pas nouveau pour le groupe. Sa politique interne encourage la participation, la rupture avec les tâches répétitives quotidiennes et l’abolition du rôle traditionnel du manager. Toutefois la prise en main de ces sujets par des consultants métiers expérimentés reste un facteur-clé de son succès.
 

Les entreprises internationales les plus innovantes ont augmenté leurs dépenses de R&D de 11 % en 2017, pour atteindre le record de 782 milliards de dollars d’investissement par an en 2018.

PWC Global Innovation 1000

 

Créer des espaces de travail de co-innovation

L’un des principaux défis est la mise en place par les entreprises d’une plate-forme d’échanges qui facilite la rencontre des opportunités et des idées – où tous les individus peuvent participer, qu’ils soient employés, entrepreneurs, utilisateurs, partenaires, fournisseurs ou membre d’une communauté virtuelle.

Les réseaux sociaux d’entreprises permettent également de trouver les experts connus ou inconnus de votre organisation grâce à une recherche rapide, des profils de compétences détaillés et des capacités de networking puissantes. Orange est spécialisé dans le développement de réseaux sociaux d’entreprise et d’espaces de collaboration au sein desquels vous pouvez travailler en toute sécurité avec des intervenants externes grâce à un système de contrôle unique de de la confidentialité et des modalités d’accès. Les flux d’activités tiennent les employés informés et la plate-forme fournit un aperçu des outils de gestion des documents existants.

 

Double aptitude : explorer et exploiter

Orange est une des rares entreprises à mener de front recherche fondamentale et recherche appliquée dans le cadre de ses activités de co-innovation. Orange cultive donc la double aptitude « explorer » et « exploiter ». L’une n’est pas meilleure que l’autre : les entreprises ont besoin des deux, les idées doivent fonctionner en théorie et trouver une résonance pratique dans le monde réel. Or il y a de nombreux obstacles à franchir avant d’arriver à ce résultat.

 

Créer des écosystèmes d’entreprise

Chaque partie travaillant sur un programme de co-innovation peut le faire évoluer. Il est important de vous assurer d’avoir la maîtrise des paramètres de la plateforme de système, des workflows et de la sécurité pour chacun des acteurs de cet écosystème.

Anne-Sophie Lotgering conclut : « La co-innovation est désormais un ingrédient clé de la croissance des entreprises. Plus qu’un fournisseur, les entreprises recherchent désormais des partenaires capables de les accompagnes au cœur de leurs problématiques. Orange est capable d’aider les entreprises à développer de nouvelles idées, à les schématiser et à les mettre en action dans le monde réel. D’autre part, le groupe encourage activement une culture de l’innovation par les collaborateurs eux-mêmes, en créant une structure qui permet de donner vie aux meilleures idées. »

 

 

Pour aller plus loin