La 5G, alliée du technicien augmenté dans les opérations de maintenance

Des lunettes intelligentes au big data, des solutions digitales toujours plus perfectionnées sont utilisées pour les opérations de maintenance, augmentant ainsi les capacités de techniciens déjà polyvalents. La 5G va développer ces usages en les rendant plus performants et plus confortables. Avec toujours les mêmes objectifs : faire gagner du temps et être plus efficace.

Une collaboration en temps réel entre technicien et expert grâce aux lunettes de réalité augmentée, connectées en 5G et équipées d’une caméra HD

En s’équipant de lunettes intelligentes de réalité augmentée, un technicien peut réaliser des opérations de maintenance en étant accompagné à distance par un expert. Ce dernier, sollicité via un smartphone, entre dans l’environnement du technicien grâce au flux vidéo filmé par la caméra fixée sur les lunettes du technicien.

« Avec l’arrivée de la 5G et l’augmentation des débits mobile, les flux vidéos entre l’expert et le technicien sont en HD, apportant plus de détails, des échanges instantanés, et un plus grand confort pour le technicien », précise Marc Dufayet, chef de produit Marketing Expérience Réseau chez Orange Business Services.

Avec le rendu en très haute résolution, il deviendra alors possible de zoomer pour observer certains détails ou certaines inscriptions avec plus d’acuité que l’œil humain (par exemple pour lire une référence sur une pièce).

La fluidité améliorée de l’image facilitera aussi l’analyse à distance du mouvement de pièces, par exemple sur un moteur. Le recours à la réalité augmentée apportera au technicien, directement dans son champ de vision et en lui laissant les mains libres, des indications claires et précises, tout au long de son intervention. Avec la 5G, les documents volumineux (comme un plan ou un schéma 3D) envoyés par l’expert arriveront instantanément au technicien. Le soutien de l’expert est en temps réel.

Plus de données disponibles à l’instant T

Avec le haut débit la 5G, le technicien pourra disposer immédiatement des informations nécessaires. Celles-ci lui permettront d’effectuer avec encore plus d’efficacité la maintenance d’équipements, y compris les plus complexes, sans avoir besoin de revenir plusieurs fois sur une même intervention. Flasher le QR code d’une machine ou d’une pièce avec son smartphone lui donnera par exemple un accès direct à une notice ou à des plans. Il disposera en outre d’un meilleur débit pour transmettre les visuels de sa réparation ou ses rapports. Des gains d’efficacité qui pourront aussi bien bénéficier à la maintenance interne qu’au service après-vente des sous-traitants, comme le confirme Marc Dufayet.

« Dans le cadre d’un contrat de maintenance, l’usage d’un téléphone 5G permettra d’être mis en relation vidéo avec un service technique et de préqualifier la demande d’intervention. Le réparateur pourra guider efficacement le client afin qu’il règle le problème immédiatement. Et si un déplacement est malgré tout nécessaire, l’intervention aura été mieux qualifiée, la réparation pourra s’effectuer du premier coup. »

Un recours accru à l’intelligence artificielle

Même sans le soutien d’un expert, le technicien peut recourir aux solutions d’intelligence artificielle (IA) pour l’assister. Ces solutions peuvent collecter, analyser et interpréter un grand volume de données stockées dans le cloud ou provenant par exemple de capteurs, et restituer en temps réel au technicien une information simple et adaptée à la tâche qu’il exécute à un instant T. La 5G deviendra essentielle pour véhiculer avec une très faible latence toutes ces données amenées à se multiplier.

« De nombreux acteurs travaillent déjà à ces évolutions des processus de maintenance fondées sur la data et l’IA en utilisant les réseaux existants comme la 4G ou le LTE-M », conclut Marc Dufayet. « Le recours à la 5G sera sans doute un élément-clé d’accélération de ces projets de transformation ».