VivaTech résonne aussi comme IA Tech : portrait de 3 startups marquantes

Partager

La troisième édition de VivaTech, le salon français dédié à l’innovation, a cette année réuni pas moins de 9 000 start-up. Spécialisées aussi bien sur les segments de la Smart Cities, Blockchain, IoT, Big Data ou encore réalité virtuelle, toutes ont répondu présentes pour exposer aux professionnels du secteur des nouvelles technologies leurs dernières innovations en la matière

Naturellement, Les start-up en Intelligence Artificielle ont été grandement représentées avec de nombreuses thématiques : computer vision, compréhension du langage naturel, robotique etc.

Zoom sur les 3 start-up marquantes exploitant les opportunités de l’intelligence artificielle.

Askub

  Dans un contexte de profusion des agents conversationnels, trop souvent restreints à des usages de type gadgets, l’expérience tend à suggérer le caractère déceptif de nombreux chatbots. La cause première réside dans le décalage existant entre les attentes de l'utilisateur et le modèle prévu par le concepteur de l'agent conversationnel. Askhub est une solution permettant de combler ce fossé et se différencier par une connaissance plus fine des attentes utilisateurs du chatbot.

Concrètement, la start-up propose une solution de type Saas permettant l’optimisation rapide des agents conversationnels. Elle analyse et regroupe par thématiques les requêtes des utilisateurs non-comprises par le chatbot. Une fois compilée, cette base d’information donne au bot designer une meilleure visibilité des cas d’usages à adresser, donnant ainsi l’opportunité de modifier l’arbre de dialogues en fonctions des besoins clients réels.

L’intelligence de la solution réside dans son moteur de compréhension du langage naturel. Grâce au machine learning, la solution proposée optimise le processus d’annotation des requêtes utilisateurs, afin de rapidement les « ranger » dans des champs sémantiques proches. Autrement dit, elle regroupe par familles les questions dont le sens est voisin.

Empath

  Par essence, l’intelligence artificielle a pour objet de reproduire les capacités cognitives d’un être humain. Dans ce domaine, force est de constater que la jeune société Empath Inc., spécialisée dans la modélisation du langage, ouvre de nouvelles opportunités.

 Cette start-up japonaise offre une solution permettant d’analyser une voix et d’identifier sur     la base de ses caractéristiques physiques, l’état émotionnel de l’interlocuteur. L’intonation,     l’intensité ou encore la rapidité de la locution renseignent  l’algorithme conçu par Empath, qui suggère alors une émotion associée à la voix : joie, colère, chagrin ou sérénité.

 Ce spectre d’émotion pour l’instant assez restreint, fournit toutefois une information de grande valeur, notamment pour les directions client de call centers. Par exemple : caractériser le profil émotionnel d’un appelant en colère pour le router directement vers un conseiller client adéquat permet de libérer des canaux d’utilisation pouvant être utilisés à d’autres fins. L’aptitude consistant à identifier en temps réel et de manière automatique le sentiment de ses utilisateurs, afin d’adapter sa réponse client, permet d’optimiser les ressources d’un centre d’appel en évitant des routages inefficaces.

Umbo Computer Vision

  Intégré dans l’accélérateur d’Orange Fab à Taiwan, Umbo Computer Vision offre une      solution transformant la vidéo surveillance en un outil d’alerte et d’intervention en temps     réel. La start-up a développé des algorithmes de computer vision capables de s’entrainer à détecter des comportements considérés comme suspects, ou bien encore de réaliser le comptage d’individus dans une foule.

Comme toute technologie fondée sur le machine learning, l’acuité des smart caméras à détecter des comportements considérés comme suspects est fonction de la quantité et de la qualité des données d’entrainement préalablement recueillies. De même que pour un être humain, cette capacité d’apprentissage offre ainsi une grande flexibilité quant aux cas d’usages auxquels la smart caméra peut répondre. En outre, son software fonctionnant en mode cloud donne accès à un réseau de vidéo surveillance d’envergure mondiale, et s’inscrit parfaitement dans la ville connectée du futur.

En bref, ces 3 start-up prometteuses illustrent bel et bien l’essor de l’intelligence artificielle dans nos usages quotidiens : l’intelligence y apparait sous une forme originale, spécifique, parfois cachée mais toujours tangible.

Pour aller plus loin

Orange vous présente Start-up Stories, le programme court diffusé sur M6 qui dresse les portraits de start-upers qui font progresser le monde

VivaTech 2018 : tour d’horizon des start-up B2B qui nous ont marquées

Luc Oriou
Luc Oriou

Passionné par l’innovation et l’intelligence artificielle, je travaille pour le cabinet Orange Consulting.  Au sein de la communauté Banque et Assurance, j’accompagne les entreprises dans le pilotage de leur transformation digitale sur de multiples sujets : agents conversationnels, objets connectés, IoT, data privacy, etc.