données ouvertes, un levier pour l'innovation

Partager

Permettre la réutilisation des données publiques pour en exploiter le potentiel économique, social, culturel et aussi citoyen, tel est l’objectif de l’open data. Une ouverture de la donnée au service de l’innovation !

Depuis 2011, la mission Etalab, dépendant du Premier ministre, gère la mise à disposition des données publiques, notamment à travers le portail data.gouv.fr. Ses objectifs sont triples :

  • permettre la réutilisation des informations publiques la plus simple possible ;
  • contribuer à renforcer la transparence de l’action de l’Etat et à éclairer le débat public ;
  • encourager l’innovation de la communauté des développeurs et des entrepreneurs pour soutenir le développement de l’économie numérique.

Open Data : soutien de l’économie numérique

C’est ce dernier point qui nous intéresse plus particulièrement ici. Plusieurs réalisations ont déjà été menées à bien grâce aux données publiques. Par exemple, l’application « Tranquilien », qui ne propose rien de moins que de fluidifier les trajets des 3 millions de voyageurs qui utilisent chaque jour les lignes du réseau Transilien !

Pour y parvenir, la startup Snips a développé un modèle prédictif d’affluence qui modélise les différents phénomènes urbains (la météo, l’état du réseau, etc) en utilisant les données de la SNCF disponible sur « data.gouv.fr ». Les informations fournies en temps réel par l’application répondent à des interrogations très concrètes des utilisateurs du Transilien : y a-t-il des places assises dans le prochain train, les wagons à l’avant du train sont-ils moins bondés que ceux de l’arrière ?

partage de la donnée, condition de l’innovation

L’intérêt du modèle développé par Snips réside dans le fait qu’il exploite les données publiques aussi bien que celles fournies par les usagers eux-mêmes. Cet exemple illustre bien le pari de l’open data de donner des ressources à des intermédiaires dont le potentiel d’innovation dépasse largement les personnels publics !

A cet égard, un autre exemple peut être souligné. J’ai eu l’occasion de m’exprimer lors du récent Hack4France, grand concours d’innovation ouverte organisé par Agorize, une start-up qui promeut l’innovation participative, et Epitech, célèbre école d’informatique. La finale a permis de souligner l’importance des API, ces interfaces de programmation mises à disposition par les entreprises elles-mêmes afin de permettre à des développeurs externes d’élaborer de  nouvelles applications. C’est par exemple le choix de Deezer, qui base une partie de son développement sur les API et les partenariats qui en découlent. En ouvrant aux développeurs l’accès à leurs données, l’objectif de ces entreprises est in fine de créer de la valeur pour les utilisateurs. Voilà sans doute le sens même de l’innovation ouverte !

Entretien avec Romain Lacombe

crédit photo : © Sergey Nivens - Fotolia.com

Romain Lacombe

Ancien directeur de l’innovation du projet Etalab, je mène aussi une carrière d’entrepreneur dans le secteur de l’open data et des objets connectés.