Pourquoi et comment gamifier vos projets de transformation digitale ?

Nous voulons plus de fun ! Dans notre vie personnelle, mais pas uniquement. Au travail, les expériences ludiques et le sentiment d’accomplissement associé nous donnent envie et nous engagent. En entreprise, la gamification s’impose de plus en plus comme une méthode efficace et ludique pour l’apprentissage et la conduite du changement. Explications en 4 points.

Pourquoi 75% des projets de transformation digitale échouent ?

Une étude Gartner montre que 75%des projets de transformation digitale échouent faute d'adoption par les collaborateurs, principalement en raison d'approches inadéquates et non durables de la gestion du changement.

Tout projet de transformation digitale doit donc inclure une stratégie de conduite de changement adaptée au contexte du projet et aux habitudes des utilisateurs impactés. La maîtrise des 3 facteurs suivants aura un impact direct sur la réussite de votre projet :

1. L’impulsion d’une dynamique collective : il est indispensable de déployer une double approche descendante « top-down » et ascendante « bottom-up » en co-construisant avec les parties prenantes, et ce, à chaque étape du plan de transformation. La démarche de co-construction doit également s’étendre sur le long terme avec la mise en place d’un système de recueil des retours terrain en permanence via des relais locaux.

2. La maitrise des leviers de l’adoption : en fonction de la nature du projet, les leviers adéquats peuvent varier. Les 3 leviers clés que nous adaptons à nos différents cas clients sont la formation, l’accompagnement et la communication.

3. Le timing : les messages et les leviers doivent s'adapter aux différentes phases du projet que sont la préparation, le déploiement et la généralisation.

La gamification peut appuyer la transformation en soutenant l’adoption et l’engagement, notamment de façon collective

La gamification consiste à utiliser des ressorts ludiques dans le but d’atteindre plus rapidement et plus efficacement un objectif.

Dans le cadre des apprentissages, nous cherchons à accélérer la courbe éponyme en s’inspirant des mécaniques du jeu, et notamment du jeu vidéo. Nous jouons alors sur le plaisir d’apprendre pour gommer l’effort et faire en sorte que le « joueur » ne voit pas le temps passer. Dans le cadre de l’adoption, nous jouons sur l’engagement en puisant dans différents ressorts comme la liberté, l’émulation, la satisfaction d’avoir atteint son but et accompli quelque chose, in fine le plaisir.

Tout ceci est mis en œuvre et en musique par la récompense virtuelle de l’utilisateur dans une logique de jeu et de challenge. L’attribution des récompenses peut prendre différentes formes : des points, des badges, des niveaux, un tableau des champions… Mais est-ce bien suffisant ?

Erreur à éviter : vous limiter au système des badges et des points

Conférencier et auteur reconnu pour ses travaux autour de la gamification, Yu-Kai Chou nous partage des alternatives au système des points (qui consiste à faire gagner des points aux utilisateurs et à les créditer sur leur «gamerscore» en accomplissant des tâches et des actions), qui est selon lui, loin d'être suffisant.

"Si l'on demande à un joueur pourquoi un jeu est fun, il ne dira pas que c'est parce qu'il y a des points. Il dira que c'est parce qu'il y a du challenge, parce que ça me fait utiliser ma créativité, cela fait de moi plus que ce que je suis aujourd'hui." (Beyond Points, Badges and Leaderboards de Yu-Kai Chou)

Yu-Kai Chou nous propose donc un système fondé sur 8 principes détaillés:

illust-p3_0.png

La gamification au sein d’Orange : exemples d’adaptation des leviers aux objectifs de l’entreprise

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises proposent le corporate gaming à leurs salariés. C’est dans cette dynamique qu’a été lancé le jeu Cube chez Orange en 2016. Son but est de diffuser de façon ludique la stratégie Groupe et de faciliter l’appropriation de ses fondamentaux. Le jeu se base sur les principes du défi et de l’accomplissement : défier un collègue partout dans le monde en répondant à 6 défis toutes les 24h sur 4 thématiques différentes afin de progresser dans le classement global Groupe.

D’autres principes ont été explorés par Orange : l’université interne (Orange Academy) a décidé de déployer Guild’up (un jeu qui permet de consulter des contenus liés à la formation ou à l’accompagnement des transformations) afin de tester la force d’une gamification basée sur les principes de la liberté et de l’effet de surprise. L’une des finalités du jeu est de promouvoir auprès des collaborateurs les compétences digitales cibles du Groupe.

La gamification d’un ensemble de tâches, d’un processus ou d’un parcours de formation peut prendre une infinité de formes possibles. Le choix de la mécanique du jeu et des leviers doit faire l’objet d’un projet cadré par une méthodologie projet rigoureuse et éprouvée.

Nous avons le plaisir chez Orange Consulting de conseiller et d’accompagner de nombreux clients dans l’implémentation de la gamification, notamment dans le cadre de l’optimisation des parcours de formation ou encore l’amélioration de l’adoption de nouveaux outils de type CRM, SIRH, etc.

Cet article a été co-écrit avec Frederic PANSERRIEU

(*) : Extrait du livre Beyond Points, Badges and Leaderboards de Yu-Kai Chou

portrait-bloggeur.png
Jamal-Eddine Darkaoui

Consultant de la génération internet chez Orange consulting, je suis un passionné de l’expérience client et de l’agilité des organisations. Je travaille sur la transformation opérationnelle à travers des projets autours de l’expérience utilisateur, de l’adoption et de l’efficacité opérationnelle.<.p>