L'intelligence artificielle est-elle la clé pour métamorphoser la e-santé ?

Partager

On a parfois l’impression que la e-santé peine à trouver la technologie qui lui permettra de passer dans une nouvelle dimension. Et si ce qu’il manquait était tout simplement un liant technologique pour connecter toutes ces innovations et les rendre les plus simples et accessibles possible ?

Les apports de la technologie dans le domaine de la santé sont considérables. La révolution du numérique a laissé entrevoir de nombreuses mutations au service des patients, abordées chaque année au Festival de la Communication Santé.

La santé, premier secteur d’application pour l’Intelligence Artificielle

On l’a vu dans les débats récents autour du rapport de Cédric Villani, la santé est le secteur qui cristallise le plus d’espoirs et d’attentes de la part de la communauté scientifique, des industriels et du grand public. Un domaine où l’application pratique de ces technologies promet de belles avancées, notamment de guérir le cancer ou de proposer des thérapies ultra personnalisées.

Il ne s’agit pas réellement d’un séisme technologique, mais plutôt d’un prolongement de ce qui se fait depuis plusieurs années en science des données. Ce sujet a été abordé lors des deux derniers ateliers à l’Université d’été de la e-santé. L’IA va permettre aux différents acteurs d’aller plus vite et plus loin dans l’analyse de tout ce que les outils numériques en santé nous offrent en termes de données “en vie réelle” ou d’analyse de la voix patient. L’IA est la clé de lecture qui va nous permettre de traiter toutes ces données pour en extraire la substantifique moelle au service des patients.

Un point de convergence pour la e-santé

Quand on pense au panorama de la e-santé grand public on imagine des dispositifs médicaux, des bracelets ou montres d’activité et des applications pour monitorer tous ces objets connectés. Mais il est souvent compliqué aujourd’hui d’y ajouter des dimensions environnementales, des décennies de littérature scientifique, et de valoriser l’ensemble de ces informations pour en tirer un bénéfice direct pour le patient.

Avant de penser à un humain augmenté ou à des scénarios de science-fiction, félicitons-nous déjà de ce que la technologie d’aujourd’hui peut apporter aux médecins et aux chercheurs. La puissance de calcul disponible aujourd’hui et ces algorithmes toujours plus “intelligents” (même si le terme en lui-même mérite débat), vont permettre de faire passer un cap à la e-santé.

C’est en combinant l’inventivité et la créativité de nos intelligences bien humaines avec les capacités de l’intelligence artificielle que nous arriverons à avancer dans cette direction. L’Université d’été de la e-santé, dont Orange est partenaire, l’a bien compris et place sa prochaine édition (les 3, 4 et 5 juillet 2018) sous le signe de l’intelligence sous toutes ses formes.

Un formidable élan pour l’ensemble des innovateurs

Les spécialistes de l’imagerie médicale, de l’impression 3D, des applications de suivi… Tout le monde se penche aujourd’hui sur le sujet de l’IA et nous n’en sommes qu’aux prémices. Je pense notamment au premier challenge d’IA en santé organisé par les Laboratoires Pierre Fabre, qui nous a prouvé d’une part l’ingéniosité des participants, mais aussi leur diversité de formations et d’approches.
On sent bien ce nouveau souffle arriver dans le secteur de la e-santé et je suis très optimiste sur la place que pourront tenir nos chercheurs et nos industriels dans la révolution de l’IA santé mondiale !

Pour aller plus loin :

Blockchain : Une technologie disruptive pour le secteur de la Santé ? - Partie 1

Blockchain : Une technologie disruptive pour le secteur de la Santé ? – Partie 2