Améliorer l’expérience collaborateur grâce à l’IA

La transformation des modes de travail a accéléré l’adoption des outils de collaboration au sein de nos entreprises. Ce développement s’est accompagné d’une montée en puissance de l’intelligence artificielle, avec la promesse d’améliorer l’expérience des collaborateurs en réunion, aussi bien en hybride qu’à distance. Gartner prévoyait d’ailleurs en 2022 une progression de 21 % du marché mondial des logiciels en Intelligence Artificielle.

Quatre applications concrètes de l’IA

Ces outils collaboratifs assistés par IA ont pour rôle d’aider les collaborateurs à faire face aux défis posés par le travail hybride. Selon Emmanuel Tamiatto, Technical Solution Architect chez Cisco, ces défis se répartissent en 4 domaines d’application majeurs :

1- « Bien-être » : En conseillant le collaborateur sur la manière de s’organiser ce dernier peut faire des choix pour rationaliser son temps de réunion et ainsi améliorer son efficience. À la clé, le maintien d’un bon équilibre vie perso/vie pro. « People Insights » permet, par exemple, d’aider les utilisateurs à décider quand refuser ou reprogrammer une réunion. L’outil permet également de s’assurer de respecter les préférences et objectifs de travail personnels en générant des rapports sur le nombre de réunions que nous acceptons, mais aussi celles auxquelles nous n’assistons pas, ainsi que celles durant lesquelles nous réalisons d’autres tâches.

2- « Son & paroles » : Dans un environnement hybride, les collaborateurs sont souvent confrontés au bruit, les contraignant à régulièrement couper leur micro que ce soit à la maison ou sur un plateau ouvert. Dans Webex, grâce aux modes : my Voice Only, all Voices améliorant le traitement du son par Machine Learning, plus besoin de se mettre en mute. Un gage de confort pour tous les participants de la réunion.

3- Bot & Assistant : L’utilisateur peut interagir avec un bot ou un assistant Webex pour répondre à des commandes simples telles que : « ok, Webex connecte moi à la salle ». Il est également assisté dans son quotidien par des fonctionnalités basées sur l’intelligence artificielle : transcription, prise de notes pour un résumé de réunion, ou encore traduction simultanée. Ces outils font de leur utilisateur un « collaborateur augmenté ».

4- La computer vision : Grâce à l’analyse d’image, l’IA est capable de compter le nombre de personnes se trouvant dans une salle de réunion. Cela permet aux services généraux de connaître le taux d’usage de sa salle, et ainsi de savoir si sa capacité est bien adaptée. Ces informations, complétées de données annexes, telles que la qualité de l’air et de la température des salles, peuvent aider à prendre des décisions prédictives relatives à l’organisation des espaces de travail et ainsi de mieux réponde aux besoins des collaborateurs. La reconnaissance faciale permet quant à elle un gain de temps, évitant de longs tours de tables lors des réunions comptant beaucoup de participants.

L’IA répond aussi à la problématique où les collaborateurs sont réduits à des épingles sur nos écrans, pour peu qu'ils soient nombreux à l'image dans une même salle de réunion. La fonction baptisée « people focus », de Cisco Webex, permet de faire en sorte que « l’utilisateur à distance, puisse avoir le sentiment d’avoir une réunion avec des personnes, et non avec une salle de réunion avec des personnes autour » selon Emmanuel Tamiatto.

IA doit rimer avec sécurité

Il existe aujourd’hui un engouement réel autour de la data et de l’IA car elles permettent de collecter des données, de les analyser et de détecter les opportunités afin de rendre l’expérience du travail hybride plus fluide et plus agréable, le tout sans rogner sur l’efficacité et le bien-être avec. Néanmoins, l’IA soulève parfois des questions quant à la protection des données personnelles, et au respect du RGPD. Chez Cisco, cette dimension a été traitée de manière prioritaire : tout ce qui est lié à la confidentialité des échanges (chat, partage de fichiers, etc.) est sécurisé. Emmanuel Tamiatto insiste sur le fait que « lorsque le client fait un choix de plateforme, un arbitrage doit se faire sur la base du respect de ce chiffrement, puisque cette question de confidentialité reste primordiale ».

Un potentiel à affirmer

Ces outils n’ont pourtant pas encore livré tout leur potentiel. L’IA pourra ainsi anticiper, les besoins de l’utilisateur de manière sur des sujets clés tels que le réseau ou la sécurité. Par exemple, si ce dernier prévoit une réunion importante avec des échanges sensibles, l’IA pourra lui suggérer de se connecter à un réseau sécurisé mieux chiffré plutôt qu’à un accès wifi public.

Les marges de développement pour l’IA sont également très ouvertes dans la vidéo. Il sera intéressant de scruter comment les marques les plus innovantes décideront de l’intégrer. Côté Cisco, notre expert IA annonce la commercialisation prochaine du « Light Field Vision », plus connu sous le nom d’hologramme. Ce progrès permettra de tenir des sessions où l’on partage des objets virtuels ou réels, visibles sous onze points de vue différents, et de les manipuler à distance. À la clé, un impact important sur des métiers comme ceux de la formation, les usines d’assemblage et encore plus dans l’industrie avec la notion de « jumeau industriel ».

Conclusion

Lorsque l’IA est mise en œuvre avec succès, les possibilités de transformer (personnaliser, humaniser et améliorer) l’expérience collaborateur deviennent pour ainsi dire illimitées. En aidant à réorganiser le travail et les espaces et en apportant des conseils aux collaborateurs, elle permet à l’entreprise de faire des économies à moyen terme.

 

Pour aller plus loin

Cisco Webex avec l'accompagnement Orange, une solution collaborative intuitive

Nadia Rouijel
Nadia Rouijel

Responsable Marketing Opérationnel des offres de collaboration au sein d’Orange Business Services, je suis responsable du contenu, des supports mais aussi de l’animation des solutions auprès des canaux de vente.

Je m’intéresse à l’usage des outils collaboratifs dans des environnements hybrides. L’adoption de ces derniers est aujourd’hui un impératif dans le monde du travail, car la transformation des habitudes a été accélérée suite à la pandémie.