Premiers pas pour intégrer la formation digitale en entreprise

Partager

Sous l’impulsion des outils digitaux les plus innovants, la formation digitale de demain devrait permettre à chacun de produire et partager des savoirs. Pour l’heure, c’est à l’entreprise d’aider cette discipline à trouver ses repères.


Une remise à plat de la démarche de formation
Comment introduire le digital dans le dispositif de formation existant au sein d’une entreprise ? Certainement pas en « numérisant » l’ensemble de la formation existante, au risque de la gadgétiser. La formation digitale a des atouts précis, notamment pour assurer une diffusion rapide et massive des savoirs, mais elle n’est pas une solution universelle.

« Chez un fournisseur d’énergie, des collaborateurs doivent apprendre à grimper en haut de pylônes pour intervenir sur une ligne à haute tension : ceux-là continueront à avoir besoin d’un apprentissage sur le terrain ! », plaisante Blandine Fuzeau, Directrice associée de Orange Business Consulting.

Se rencontrer en présentiel restera toujours essentiel dans certains cas, pour manipuler des outils, apprendre, constituer son réseau... Il s’agit pour la DRH de l’entreprise de construire un mix digital/présentiel intelligent et adapté en fonction des objectifs de développement des compétences. Il s’agit de tirer le meilleur parti de chacun des dispositifs ; d'aller à son rythme en se formant quand et où on veut grâce au e-learning ; de profiter de l’avantage d’une communauté en ligne qui favorise l’entraide avec le social learning et d'avoir le plaisir de se retrouver lors de moments présentiels. Faire le choix de la formation digitale, c’est l’envisager dans une stratégie globale de développement des compétences. C’est aussi la penser globalement : le public ciblé, le contenu, le support de diffusion, les activités, les séquences, ainsi que les moyens de communication permettant de promouvoir le dispositif, sont à penser comme un tout, dès le départ. 

Formez les formateurs !
Avec l’arrivée des outils numériques, certains formateurs craignent une remise en question de leur action. Il s’agit avant tout, d’une évolution de leur métier de formateur à celui de pédagogue avec des compétences de community manager... Avec les MOOC* il y a à la fois un changement de posture : passage d’un rôle de sachant à un rôle de pédagogue interagissant avec une communauté d’apprenants et des nouveaux outils à s’approprier : forum, vidéo, chat etc.  


Impliquer le management
Il ne faut pas penser que la forme potentiellement ludique d’un module de formation digitale garantira une adhésion spontanée des apprenants dans l’entreprise. Il revient aux managers d’impulser le mouvement lors du lancement des outils de formation digitale.

« Parmi les apprenants inscrits à un MOOC, seuls 10 à 15 % vont jusqu’au bout de la formation. Il faut donner envie au salarié de suivre le cours, si l’on veut qu’il s’y accroche ! », insiste Blandine Fuzeau, Directrice associée d’Orange Consulting.

En amont, l’implication des managers aux côtés des experts de la thématique de la formation indispensable dans la conception du module pour s’assurer que celui-ci est concret et adapté. Le manager doit être conscient de la disponibilité nécessaire au suivi des formations, afin qu’il anticipe et préserve du temps pour les personnes de son équipe qui suivent un cursus de formation digitale.

Enfin, le rôle du manager est d’expliquer les enjeux de la formation et de valoriser le digital pour sa flexibilité et son accessibilité. Pour stimuler et encourager les collaborateurs, il peut également mettre en place des dispositifs d’émulation interne ou des challenges intra-équipe.

*Massive Open Online Course (ou cours en ligne ouvert et massif)

 

En savoir plus

>> Les collaborateurs se forment, l’entreprise se transforme

>> Le digital workspace : faire disparaître les frontières pour faciliter le quotidien des collaborateurs