Parlez-vous IoT ?

Partager

L’internet des objets arrive à marche forcée dans le quotidien de l’entreprise digitalisée et dans les colonnes des différents médias.

Décryptage des termes incontournables du secteur.

Big Data

La digitalisation de l‘entreprise génère une importante quantité de données. Et cela n’est rien par rapport à l’immense volume de data que vont émettre les objets connectés. Le Big Data repose sur la collecte et l’exploitation des informations issues des capteurs, en vue d’en tirer de l’intelligence. Par exemple, en mettant en évidence des corrélations et des tendances susceptibles d’être exploitées à des fins business.

Interopérabilité

L'interopérabilité représente la capacité des matériels et des logiciels différents, à fonctionner ensemble. On parle d’interopérabilité lorsque des systèmes hétérogènes sont en mesure d'échanger des données et de permettre le partage d’informations.

IPv6

La technologie Internet Protocol version 6 ou IPv6 est un des piliers du développement de l’IoT : c’est elle qui va permettre d’attribuer une adresse IP à chaque capteur de la planète. Utilisant des adresses 128 bits (16 octets), la technologie actuellement en vigueur, l’IPv4, aurait à terme exploité toutes les combinaisons. Avec l’IPv6, recourant à des adresses 32 bits (4 octets), on estime à 67 milliards de milliards par millimètre carré de la surface terrestre les adresses désormais disponibles !

M2M, Machine to Machine

Le M2M, ou machine-to-machine, est le nom donné à la communication s’effectuant entre machines grâce à des technologies des télécommunications et de l'informatique et sans intervention humaine, pour automatiser des actions. Le M2M est généralement considéré comme le précurseur de l’internet des objets.

NFC

« La NFC, ou Near Field Communication », repose sur une technologie de communication sans fil à courte portée (moins de 10 cm). La plupart du temps, elle intègre un smartphone ou une carte bancaire, pour permettre d’effectuer des paiements sans contact. 5,9 millions de smartphones NFC seraient en circulation en France*. Le développement de cette technologie a fait passer la validation de son titre de transport dans le bus ou le métro, le démarrage de sa voiture sans clé de contact ou le déverrouillage de la porte de sa chambre d’hôtel au rang de gestes du quotidien.

Objets connectés

Objet électronique communiquant sans fil permettant de partager des informations relatives au contexte ou à l’environnement avec un ordinateur, une tablette ou un smartphone connectés à internet. Le nombre d’objets connectés dans le monde à l’horizon 2020 varie de 15 à 60 milliards selon les estimations.

Quantified Self

Le quantified self est un mouvement qui consiste à améliorer la connaissance de soi, grâce à la mesure des données relatives à notre corps. Via l’utilisation de capteurs intégrés à des objets connectés ou d’applications web et mobile, la collecte, l’analyse et le partage de données devient à la portée de tous.

Smart Metering

Le smart metering, ou comptage intelligent, repose sur la technologie des compteurs communicants. Cet équipement va mesurer la consommation en énergie ou en eau d’un foyer, d’un bâtiment ou d’une entreprise, en temps réel, et la transmettre au fournisseur. On estime que les compteurs intelligents permettront une réduction de 8,7 % des consommations énergétiques, à l’horizon 2020.

Wearables

Les wearables sont des objets connectés portés par l’utilisateur sur lui. Bracelets, montres, lunettes, vêtements, chaussures comptent parmi les wearables les plus répandus.

 

Pour aller plus loin

IoT : tout savoir sur la 3e révolution numérique
[Vidéo] Nicolas Demassieux, Directeur d'Orange Labs Recherche : "Découvrez l'internet des objets de demain"