L'industrie du futur sera connectée ou ne sera pas

La transformation digitale dans le monde industriel met les usines face à de nouveaux enjeux en termes de gestion de données, de sécurité et de connectivité. A côté de l’IoT et de la data analytics, les réseaux notamment 5G et les applications sont autant de nouvelles opportunités pour maîtriser, fluidifier et améliorer vos processus de production en toute sécurité.

Une usine plus agile avec la 5G et les réseaux mobiles privés

Les filières industrielles font face à de nombreux défis tant au niveau de la productivité, que l’adaptation à la demande de leurs clients ou encore de la décarbonation de la production. La digitalisation des centres de production, des processus, des interventions et des outils industriels sera un des leviers qui permettront de relever ces défis. Les technologies mobiles comme la 4G et la 5G entrent dans les usines pour connecter les collaborateurs, mais également pour connecter les capteurs, outils et processus, ce que nous appelons l’Internet des Entreprises. Cela nécessite d’utiliser des réseaux performants, fiables et adaptés, c’est-à-dire capables de garantir le niveau de qualité requis pour chaque communication.

La 5G offrira des opportunités majeures pour permettre aux usines de transformer leur business model et de gérer leur activité en temps réel. Avec une technologie performante comme la 5G, la connectivité pourra être adaptée aux usages: les plus faibles latences combinées à l’Intelligence artificielle pour détecter les défaillances sur la chaîne de production, les hauts débits pour équiper les collaborateurs d’outils vidéo-assistés, la sécurité renforcée et intrinsèque de la 5G accroissant le niveau de sécurité de la transformation digitale, la haute fiabilité pour assurer les processus critiques…

Le déploiement de la 5G en tant que réseau public est bien connu. Orange utilise les technologies 4G et 5G pour construire un réseau proposant la meilleure expérience possible et, pour les professionnels, un outil de travail performant en mobilité. Ces efforts et investissements portent leurs fruits puisqu’Orange a été récompensé une 11ème fois consécutive comme réseau numéro 1 en France métropolitaine (selon l’enquête Arcep 2021).

De leur côté, les réseaux mobiles privés (Mobile Private Networks) 4G et 5G offrent aux DSI et responsables d’exploitation des usines une alternative aux technologies traditionnelles des réseaux locaux, technologies qui peuvent devenir obsolètes. Les réseaux 4G et 5G peuvent en effet être mises en œuvre afin de construire des réseaux LAN performants, que ce soit dans des architectures totalement indépendantes et étanches ou en s’adossant au réseau d’un opérateur (Mobile Private Network virtual), voire en hybridant les deux concepts. Ces solutions proposeront de hauts niveaux de performances, entre autres concernant la fiabilité et la protection contre l’intelligence économique, tout en proposant des TCOs optimisés. Ces infrastructures nouvelles pourront accueillir une multiplicité d’usages et de processus.

Des équipements et des solutions digitales adaptés à l’industrie

Pour répondre à leur besoin de pilotage des systèmes de management de la qualité et assurer leur traçabilité, les entreprises optent pour des solutions de dématérialisation, pour la gestion de leurs workflows, Et parce qu’une bonne communication est souvent la clé de la réussite d’un projet, certaines usines déploient aujourd’hui une application de visio-assistance (dans le cadre d’un réseau privé virtuel ou dans un écosystème plus ouvert) qui leur permet de rendre la communication encore plus humaine, fluide et opérationnelle en accélérant la résolution des demandes dès le premier contact tout en limitant les coûts d’interventions et même de réduire les risques pour les opérateurs effectuant des opérations dangereuses grâce à un support expert.

Avec les réseaux privatifs mobiles et en particulier la 5G, ces solutions peuvent aller au-delà du support d’experts à distance en offrant aux opérateurs l’accès en temps réel aux bases de données internes de l’industriel sur les machines à maintenir, leurs documentations techniques, les workflows à suivre pas à pas sur la maintenance à réaliser, l’état en temps réel et même le jumeau numérique de la machine devant laquelle se trouve l’opérateur, permettant un gain considérable dans l’analyse de la panne et un support indéniable au processus de maintenance.

La connectivité dans l’usine passe également par un bon équipement de vos collaborateurs. Pour donner de l’autonomie aux opérateurs de vos usines, vous devez leur fournir les moyens de communication performants. Une problématique que les gestionnaires de flotte mobile prennent déjà en compte en proposant aux équipes des solutions Wifi 6, 4G et 5G, mais également des smartphones modernes, performants et adaptés à leur activité. Poussière, variation de températures et risques de chocs sont palliés grâce aux terminaux durcis offrant une très bonne résistance. Des solutions de Mobile Device Management assurent au gestionnaire de flotte une bonne gestion de sa flotte et une maîtrise des usages et des dépenses. Cela passe aussi par un accompagnement à la hauteur de leurs attentes pour assurer une continuité d’activité dans l’usine. Cette garantie leur permet de pallier les risques de défaillances ou de coupures dans les communications, dont les impacts financiers peuvent rapidement être conséquents.

Des équipes connectées et protégées

Bien équiper ses collaborateurs, c’est aussi penser à leur sécurité. Les entreprises doivent prendre des mesures pour protéger leurs travailleurs isolés géographiquement ou travaillant la nuit (PTI/DATI) et se conformer aux différents articles du code du travail (4543-19, 4121-1, 4512-13 notamment). Pour cela, Orange Business Services propose une application dédiée qui permet de transmettre une alerte lorsqu’un travailleur isolé est confronté à une situation à risque : accident, chute, malaise ou agression. On peut y adjoindre des équipements IoT spécifiques comme des boutons d’alertes dans des bureaux recevant des intervenants externes ou des contacts secs pour détecter des ouvertures de portes et piloter l’ensemble depuis une console d’alerte unifiée. Des équipements spécifiques permettent également de géolocaliser très précisément les travailleurs sur le périmètre de l’usine et en particulier leur présence dans des zones à risques. L’analyse (par computer vision) d’images de caméras connectées permet également d’identifier si l’Equipement de Protection Individuel est correctement utilisé ou si le travailleur est à terre sans mouvement.