Surfer sur la lumière avec le Li-Fi

Partager

Le « Wireless fidelity », plus connu sous le nom de Wi-Fi, est l'une des plus formidables avancées technologiques de notre temps. Grâce à lui, toutes les personnes munies d’un dispositif mobile peuvent se connecter à internet pour travailler ou se divertir, de manière toujours plus rapide et depuis n’importe quel endroit du globe. Aujourd’hui, du café au centre commercial, en passant par le bureau, le domicile, l’aéroport ou le stade, rares sont les lieux qui ne disposent pas de leur accès Wi-Fi. Néanmoins, le Wi-Fi pourrait désormais devoir faire face à la concurrence d’un nouveau venu : le « Light Fidelity ».

 

Le Li-Fi est une technologie de réseau optique sans fil qui transmet des données via l’utilisation de diodes électroluminescentes (LED). Vous êtes peut-être déjà équipés à la maison ou au bureau de ces modèles de lampes à économies d'énergie munies d'une puce qui module la lumière et permettent la transmission de données optiques, qui sont ensuite reçues par des photorécepteurs. Là où le Wi-Fi utilise des ondes radio, le Li-Fi fonctionne donc grâce à la lumière. Il pourrait ainsi devenir la prochaine révolution en matière de connectivité des données mobiles.

Aucun besoin en équipement supplémentaire

Un des points forts du Li-Fi est d’utiliser des équipements déjà existants comme les luminaires. En déployant le Li-Fi sur l’ensemble des luminaires d’un bâtiment, la couverture réseau peut ainsi être bien plus vaste que celle offerte par un routeur Wi-Fi.

Autre avantage du Li-Fi : sa puissance

Sa vitesse pourrait atteindre le chiffre impressionnant de 224 Gbits par seconde et ouvre des perspectives intéressantes en terme d’usage (jusqu’à 10 000 fois supérieures à ce que permet la radio). Il dispose donc d’une capacité plus importante et peut supporter des volumes de données supérieurs.

Par ailleurs, le Li-Fi assure une transmission des données plus sécurisée que le Wi-Fi, ces dernières ne pouvant être interceptées sans disposer de diode électroluminescente (LED). Ceci permet d’éviter les risques d’intrusion et d’accès illégitime ou malveillant au réseau.

Autre différence de taille entre la lumière et les ondes radio : les interférences. Tandis qu’une connexion Wi-Fi est parfois perturbée par ces dernières, le Li-Fi ne peut subir les interférences du réseau voisin ou les bruits parasites.

Autre point fort, parce qu’il n’interfère pas avec d’autres composants électroniques sensibles, son utilisation est plus sûre et possible dans les hôpitaux ou à bord des avions.

Cela cache-t-il quelque chose ?

Comme pour toute nouvelle technologie, certains défauts et inconvénients restent à régler. L’un des problèmes majeurs du Li-Fi est qu’il requiert d’être dans la ligne de mire de l’ampoule, rendant plus difficile la mobilité. Aussi, de par sa nature, le Li-Fi oblige à laisser les lumières allumées en permanence si vous voulez disposer de la connexion.

Le Li-Fi a-t-il des chances de décoller ?

Des rumeurs affirment que le nouvel iPhone 7 d’Apple sera compatible Li-Fi, ce qui contribuerait à favoriser son adoption et à le placer sur le devant de la scène. De plus, alors que l’émergence d’une alternative au Wi-Fi est étudiée depuis longtemps, le Li-Fi pourrait constituer une solution facile à mettre en place. Avec plus de 5 milliards de téléphones mobiles en circulation et 1,4 million d’antennes-relais déployées dans le monde, il semble logique d’envisager de nouveaux modes de connectivité capables de s’adapter à notre mobilité. Reste à voir si le Li-Fi peut évoluer pour offrir une infrastructure permettant d’assurer une connectivité à grande échelle. Affaire à suivre !

Steve Harris

Lire cet article en anglais : Tripping the light fantastic with Li-Fi

Pour aller plus loin
Un réseau au service de votre productivité
L'Olympique Lyonnais construit un stade 100 % connecté

Steve Harris

Basé dans la région d'Asie Pacifique, je travaille au sein de l'agence Futurity Media en tant que journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies et principalement sur les sujets télécoms. Je garde toujours les yeux ouverts sur ce qui se passe dans l'univers des technologies.