L'IT traditionnel est mort… vive l'IT mobile !

Partager

IT traditionnel versus IT mobile : deux mondes que tout oppose. D‘un côté, le monde des PC. De l’autre, celui des mobiles. Un véritable casse-tête pour les DSI confrontés à un enjeu : passer de l’IT traditionnel à l’IT mobile sans trop de dommages. Jean-Baptiste Piketty, Directeur commercial Digital Mobility Management chez Orange Business Services, explicite les raisons de cette transformation et ses impacts pour l’entreprise.

« Dans l’IT traditionnel, les DSI ont la parfaite maîtrise des choses »

Chaque entreprise compte un nombre relativement restreint de PC, avec 4 ou 5 terminaux différents et souvent avec un seul OS (Windows). Tout cet environnement est parfaitement maîtrisé par la DSI, qui contrôle l’OS des PC installés.

Cet écosystème est particulièrement stable dans le temps : l’entreprise achète  le même terminal pendant 3 ou 4 ans via un contrat constructeur. L’OS est géré selon des cycles de renouvellement relativement longs et contrôlés, en général l’entreprise va jusqu’à la fin de la version de l’OS avant de passer à une autre. La majorité des entreprises ont ainsi attendu la fin des supports de Windows XP avant de passer à Windows 7. Il est vraisemblable que les entreprises vont attendre la fin de Windows 7 avant de passer à Windows 10.

« Dans l’IT mobile au contraire, les DSI perdent tout contrôle ! »

Dans le monde de l’IT mobile, tout est différent. D’abord à cause de la multiplicité des terminaux : le catalogue des terminaux mobiles est généralement beaucoup plus large avec une segmentation autour des usages : en fonction du métier et des besoins, on n’utilise pas le même terminal. L’exemple classique est celui des cadres dirigeants, plutôt orientés sur iOS, alors que les non dirigeants sont plutôt sur Android. Au-delà de cet exemple, vous n’allez pas fournir le même terminal à quelqu’un qui travaille à l’extérieur et à quelqu’un qui travaille dans un bureau.

Au-delà de la multiplicité des terminaux, c’est la vitesse de progression de l’OS qui n’est pas la même : dans le monde du mobile, l’OS évolue beaucoup plus vite qu’un système d’information. Un OS mobile est mis à jour tous les ans avec des mises à jour mineures 3 à 4 fois par an. Chez Google les mises à jour deviennent même mensuelles. Et c’est le constructeur qui garde la maîtrise, pas la DSI. iOS est contrôlé par Apple : impossible d’aller spécifier à Apple des caractéristiques particulières pour un client : l’iPhone est le même pour tous. De la même manière, Samsung contrôle l’OS de ses terminaux et Microsoft contrôle Windows 10.

« Tout oppose ces deux mondes. Passer de l’un à l’autre n’est donc pas sans impact »

Autre différence : le monde du PC est essentiellement basé sur la logistique, avec des déploiements longs et complexes. En revanche, au niveau du maintien en conditions opérationnelles, tout est simple et contrôlable.

C’est tout l’opposé pour l’IT mobile : au niveau du déploiement, tout devient simple. Il est possible de déployer des flottes très rapidement, tout est automatique et la logistique est réduite à son strict minimum. En revanche, au niveau du maintien en condition opérationnelle, c’est beaucoup plus complexe parce que l’écosystème est plus instable, plus mouvant et hétérogène.

« Chez Orange Business Services, nous pensons que le monde de l’informatique tel qu’on le connait aujourd’hui va se transformer radicalement pour passer d’un monde de Build à un monde de Run, et nous sommes très bien positionnés pour accompagner les entreprises dans ce run » explique Jean-Baptiste Piketty.

« Avec Windows 10, l’IT traditionnel et l’IT mobile vont converger »

Si aujourd’hui le monde du PC est le plus massivement déployé dans les entreprises, avec la fin de Windows 7 et l’arrivée de Windows 10, ces deux mondes vont converger. Windows 10 va devenir le futur OS de l’ensemble des PC. Or c’est un OS qui appartient à l’univers de l’IT mobile ! Autrement dit, « demain, la gestion du parc informatique des entreprises se gérera plus comme une flotte de smartphones que comme une flotte de PC ».

La stratégie de Microsoft va pousser les entreprises à changer de mode de gestion. Donc c’est moins un choix des entreprises ou une nécessité mais plus une contrainte qui va faire évoluer les entreprises vers l’IT mobile. Et vraisemblablement, elles en tireront des bénéfices. Néanmoins, il y a une contrainte importante : cela va changer leur manière de travailler.

« Orange est le partenaire le plus pertinent pour accompagner cette transition »

Orange possède un certain nombre d’atouts pour accompagner les entreprises dans cette transition : « Nous sommes en effet capables de les accompagner de A à Z : en amont, avec Orange Consulting, dans l’analyse des changements et des impacts et en aval (avec notre entité D2M) dans la mise en place technique de cette transformation, jusqu’au support » précise Jean-Baptiste Piketty.

« Notre capacité d’accompagnement de bout en bout est clairement un différenciant aujourd’hui. Nous pouvons à la fois accompagner le client sur la partie applicative mais aussi implémenter ces outils de manière cohérente dans l’entreprise tout en lui assurant un support sur le long terme. La solution d’Entreprise Mobility Management  est l’une des principales réponses pour accompagner ce changement ».

Pour aller plus loin

Séverine Ghys

Passionnée par l’innovation et le digital, je travaille pour Orange Business Services depuis 15 ans.  Au sein de la BU mobile, je gère tous les sujets parlant de la mobilité des entreprises : transformation digitale, école numérique, objets connectés, IoT, gestion de flotte mobile, connectivité, réseau, etc.