internet mobile : site ou application ?

Partager

 

J’ai récemment assisté à une conférence sur la « révolution des usages » en mobilité.
Parmi les sujets, j’ai relevé plusieurs thémes qu’il me semble intéressant d’aborder dans ce blog. Commençons par un duel « site mobile » versus « application mobile » qui m’a particulièrement interpelé…

Et vous, êtes-vous plutôt « site mobile » ou « application » pour accéder à votre Internet en mobilité ?
Une chose est sûre : entrainée par l’explosion du marché des smartphones et des tablettes , la « révolution » des usages est en marche ! Les utilisateurs s’approprient très rapidement les accès à Internet en mobilité et diversifient les lieux d’utilisation. De l’information au divertissement, leurs usages sont multiples et variés… Et pour atteindre leur cible, marketeurs et développeurs rivalisent d’ingéniosité et de créativité pour leur sites et applications mobiles !

Une étude Comscore* révèle que les sites mobiles et les applications sont utilisés en proportion quasi égale. En pratique, tout dépend du terminal, du lieu de consultation, mais surtout du contenu lui-même...

  • L'actualité, la presse sont plutôt consultés depuis les sites mobiles, cependant l’arrivée des tablettes pourrait bouleverser le paysage. Par exemple, aux Etats-Unis, ce sont déjà 8 % des lecteurs de la presse en ligne qui la consultent le soir depuis un iPad. Nombre de titres de presse, fortement éprouvés par la révolution numérique, ont déjà développé leur application mobile afin de rétablir un lien avec leurs lecteurs. Ces applications permettent de donner une certaine unité aux articles publiés alors que sur la version mobile du site, le passage systématique par la page d'accueil est souvent inévitable...
     
  • Pour la localisation et surtout les jeux: pas d'équivoque, les applications se font la part belle ! Musique, jeu, réseaux sociaux, localisation et météo, c’est en effet le quinté gagnant des applications utilisées au moins une fois par mois par les mobinautes européens. Utilisée et pas simplement téchargée. Car si les records pleuvent sur les téléchargements d’application, un mobinaute français possède en moyenne 24 applications sur son smartphone dont 4 payantes, nombre d’applications ne sont souvent utilisées qu'une seule fois (source Forester mai 2011)…

Or, si trouver un site mobile est souvent facile, se repèrer dans la profusion d’applications s’avère parfois plus ardu… et trouver la bonne application relève parfois de la chance !

  • La notoriété d'une application dépend souvent et uniquement du volume de téléchargement et de ses appréciations, ce qui rend son cycle de vie ou de visibilité plus ou moins éphémère.
     
  • Un site mobile quant à lui bénéficie du référencement naturel du site fixe et s'avère souvent plus efficace pour capter l’utilisateur : un simple lien dans un mail de plus en plus consulté depuis son mobile...

Néanmoins, le Wi-Fi ou la 3G sont impératifs pour la consultation d'un site mobile... Alors la possibilité d’utiliser une application en mode « non-connecté » peut-elle faire la différence ?

Chantal Dubon-Chevallier, Directrice Marketing Information, nous parle de ces usages . Cliquez sur la vidéo

Et vous, quelle est votre expérience des sites et applications mobiles ?
Ensemble parlons usages...

Pascal Adam

* étude Comscore de Novembre 2010 à Janvier 2011 aux USA, en Europe de l'ouest : France, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et Italie

Crédit photo : © Cybrain - Fotolia.com

Pascal Adam

Au sein de l'équipe communication digitale externe d'Orange Business Services, je suis en charge de l'animation éditoriale du blog cloud computing et des newsletters thématiques envoyées à nos clients et prospects. Intéressé par tous les usages en mobilité, je partage aussi les expériences, les réflexions ou les perspectives recueillies lors de conférences ou salons sur le blog usage d'entreprises.