l'impact de la politique de bureau sur les projets

Partager

politique

Nom formé à partir de deux termes grecs
" polis ", qui signifie " cité " (au sens politique du terme) ;
"-ikos", suffixe d’adjectif qui donne "-ique" en français.

ce mot est donc à l’origine un adjectif et, d’après son étymologie,  il signifie " qui concerne le citoyen "

Avoir le sens politique en management de projet, c’est se préoccuper de ce qui concerne les "citoyens" (du projet) : clients, équipes, partenaires, fournisseurs et autres personnes impliquées. En bref, c'est s'occuper de ses parties prenantes comme tout chef de projet doit le faire !

bien sûr, ceci est plus que bienvenu de la part du chef de projet

La "politique politicienne" n’a pour intérêt que de servir quelques personnes qui en usent et en abusent. Elle est négative, contre-productive, et c’est souvent dans ce sens que l’on se réfère péjorativement à la "politique de bureau" qui ne sert que quelques individus dans l’entreprise et à des fins personnelles.

Le chef de projet en restant ancré sur les objectifs de son projet, sur la livraison des produits prévus dans les temps et le budget alloués, peut éviter d'entrer dans des polémiques qu'engendre la politique politicienne, tout en s'occupant réellement des préoccupations des "citoyens du projet", la noble politique !

Le pointeur suivant vous amènera sur un billet de Brad Egeland sur la"politique de bureau" et sa manière personnelle d’y échapper.

Quelles sont vos expériences, avis et recommandations ?

Michel

Crédit photo : © bigpapa44 - Fotolia.com

 

Michel Operto

I've been leading IT projects for more than 20 years at telecom and computer manufacturers: Thomson Sintra, Digital Equipment, NCR, Nortel Networks, Orange Business Services. My passion is Project Management and leadership and I run a blog on the PM best practices at http://dantotsupm.com/